Excellent film de Ridley Scott, Demi Moore à son meilleur, Beaucoup de féminisme...

Avis sur À armes égales

Avatar Ciné Look
Critique publiée par le

Ridley Scott nous livre un excellent film aux allures féministes sur une femme prète à tout pour obtenir une place dans une unité de combat de l'armée et la garder. Malgré tous les éléments qui pourraient la frèner, il n'y a qu'un seul mot qui compte pour elle: la persévérance... Demi Moore tient dans "G.I. Jane" l'un des meilleurs rôles de sa carrière!

Après tant d'années, j'ai enfin vu tous les films de Ridley Scott, ce réalisateur que j'apprécie particulièrement. "G.I. Jane" – ou "A Armes Egales", comme c'est son nom en version française – était donc le dernier en date. Et, comme on dit en anglais, c'était peu être "last, but not least"!

"A Armes Egales" est doublé d'un message féministe très interpellant. Demi Moore incarne le lieutenant Jordan O'Neil, une femme travaillant pour les services de renseignement de la marine. Seulement, elle aspire à joindre une unité combattante qui lui permettrait de gravir les échelons dans la hiérarchie militaire. Grâce à la sénatrice Lillian DeHaven (Anne Bancroft, toujours saisissante), ses rêves vont pouvoir se réaliser. Cependant, il faudra à O'Neil beaucoup de courage et de détermination pour résister à ce qui l'attend: préjugés, jalousie, exclusion, trahison, sexisme... le tout sans compter les problèmes liés aux intérêts politiques.

Ridley Scott nous montre comment une femme peut parvenir à ses fins, et il nous démontre qu'une femme, avec sa détermination, est capable d'être à la hauteur des hommes – voire être meilleure qu'eux – pour ce qui concerne l'armée et le combat. O'Neil est l'incarnation même de la femme forte, qui ne recule devant rien – tout en restant dans un cadre réaliste, avec des moments de découragement – et qui est dotée d'un sens féminin très efficace dans les situations de combat. Demi Moore interprète ici l'un des meilleures rôles de sa carrière, et ce avec une crédibilité et une efficacité sans pareils. Son personnage peut nous rappeler celui de Sigourney Weaver dans "Alien" du même réalisateur. Sauf qu'ici, ce n'est pas à une créature extra-terrestre que notre héroïne à affaire, mais à des hommes qui ne veulent pas de femme dans l'armée, et qui vont lui faire subir énormément, comme c'est le cas de son supérieur, campé par un Viggo Mortensen méconnaissable.

On connaît Ridley Scott pour bien soigner les images de son film. La photographie fait ses merveilles, avec son point culminant à la fin, lors du combat final où O'Neil, définitivement soldate, prouve qu'elle est capable de faire partie d'un groupe de soldats lors d'une vraie mission de sauvetag, au lieu d'un banal exercice. Les caméras zooment et dézooment à une vitesse folle alors que bruist de mitraillettes et autres explosions fusent de toutes parts. Quelle merveille que cette autre scène, aussi, où O'Neil exécute des abdos et autres exercices physiques en se tenant au dessus du sol. La lumière sur son corps tout en sueur et la prise des images apportent le mouvement et mettent en valeur ce magnifique corps musclé – le corps d'un militaire – tout en gardant une forme parfaitement féminine.

Outre les images, le scénario parfaitement construit, détaillant avec justesse chaque étape de l'évolution d'O'Neil au sein de l'équipe combattante, et la photographie de qualité, nous avons droit à des dialogues riches en informations et en messages. Ils reposent pour la plupart sur ce principe de la réponse au tac-au-tac, du genre un homme dit quelque chose et O'Neil répond directement en lui prouvant qu'il a tort. Malgré le fait que certains de ces dialogues se passent trop rapidement, ce qui rend plus difficile leur compréhension, le spectateur a droit à une véritable argumentation comme quoi la femme et l'homme se valent tout autant pour le poste de soldat. Cette argumentation trouve son apothéose dans une phrase que le lieutenant O'Neil finit par prononcer, suite à une longue torture que son supérieur lui a fait subir, et alors que la situation se retourne totalement, une phrase certes fort vulgaire, mais qui trouve tout son sens et son importance dans le scénario du film!

Malgré une fin pas tout à fait convainquante, après le combat final phénoménal, le film de Ridley Scott est une merveille cinématographique, qui parvient à nous faire passer intelligemment un message féministe important.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 473 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

Ciné Look a ajouté ce film à 2 listes À armes égales

Autres actions de Ciné Look À armes égales