Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche À bout de course

Critiques de À bout de course

Film de (1988)

Entre parents (à) thèse

La contradiction est un élément de base qui constitue un être humain à peu près normal. Représentant rubicond de cette gigantesque et désespérée fratrie, j’aborde chaque nouveau film lesté de ces deux idées incompatibles: 1) plus on voit de films, plus on se rend compte à quel point il en reste à découvrir et 2) (impression ridicule tapie dans un recoin sombre du petit-cervelet) j’ai déjà... Lire l'avis à propos de À bout de course

87 13
Avatar guyness
9
guyness ·

L’acmé des ombres

C’est lorsqu’on est privé de quelque chose qu’on prend la mesure de sa valeur. Quel plus poignant récit d’adolescence imaginer que celui proposé ici ? Danny vit tous les élans de son âge : l’avenir, par le choix d’une faculté. L’accès à une certaine société par son raffinement et son talent. L’amour et l’intimité par la rencontre de Lorna. A mesure que se dessinent les passerelles structurantes... Lire la critique de À bout de course

83 14
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

The Times They Are a-Changin'

Personnellement, j'ai toujours trouvé fascinant les cinéastes qui parviennent à durer dans le temps, traversant les décennies tout en gardant une certaine homogénéité dans leur œuvre. Si le propos reste le même, le regard et la méthode employée évoluent bien souvent, traduisant le cheminement personnel de l'homme, exprimant la maturité de l'artiste. Avec Running on empty, Sidney... Lire la critique de À bout de course

49 8
Avatar Kalopani
9
Kalopani ·

Cry Me a River

Tous ceux qui pensaient que la carrière de Lumet ne dépassait pas le début des années 80 en seront pour leurs frais, A bout de course est un vrai bon film. L'histoire, très originale, raconte la vie d'un couple d'extrémistes qui, ayant fait exploser une fabrique de Napalm et son gardien pendant la guerre du Viêt Nam, sont toujours poursuivis par le FBI 15 ans plus tard et doivent vivre avec... Lire la critique de À bout de course

89 36
Avatar Torpenn
8
Torpenn ·

"It sounds good. It's like we've got all that we wanted"

L'histoire d'un couple de terroristes traqué par le FBI où le danger et l'incertitude planent, constant et invisible. Encore un suspens insoutenable ? 100 000 fois non, la cavale n'est qu'une cloche fantomatique posée sur une famille pas comme les autres emprisonnée malgré elle dans une maison de secours. L'atmosphère est sensible et tendue à la fois mais aussi extrêmement délicate à traiter... Lire l'avis à propos de À bout de course

48 14
Avatar drélium
9
drélium ·

Family Affairs

On ne présente plus Sidney Lumet. Un des génies du cinéma, un de ces rares réalisateurs qui parviennent à combler toutes mes attentes du 7ème Art. Son talent réside en sa faculté de saisir le réel pour le transformer en un fictif aux senteurs naturelles qui vous immiscent dans son monde, vous fait partager la vie de ses personnages avec convivialité et sans pudeur ni innocence, faculté si... Lire la critique de À bout de course

30 8
Avatar Taurusel
10
Taurusel ·

Mythique River

Une star de cinéma est une étoile si mon anglais ne me trompe pas. Et les stars, comme les étoiles donc, continuent de briller bien après leur mort. C'est l'effet que fait River Phoenix dans A bout de course. Agé de 18 ans, son aura et son talent explose. Juste impressionnant. Penser qu'il est mort à 23 ans me déprime. Du coup, on se tape Matt Damon ou Leonardo DiCaprio comme acteurs... Lire l'avis à propos de À bout de course

27 7
Avatar Pruneau
8
Pruneau ·

Fugitif de naissance

Lorsqu'il met en scène A Bout de Course, Sidney Lumet en est déjà à son trente-cinquième film, et il propose sa vision d'une fuite perpétuelle, ainsi que les répercussions qu'il peut y avoir sur les proches de ceux-ci. Sidney Lumet prend d'abord le temps de nous présenter les protagonistes, surtout Danny qui voit sa subit la fuite éternelle de ses parents alors qu'il... Lire la critique de À bout de course

18 6
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Pas de repos pour les braves ?

Juste après avoir vu et adoré A bout de course, j'ai eu envie d'écrire quelques mots dessus. Et là c'est le drame, je réalise que c'est pas simple d'expliquer tout ça, de trouver un angle précis, car c'est une oeuvre qui ménage ses effets et préfère s'imprégner d'une force tranquille, de celles qui grandissent doucement et sûrement. En réfléchissant un peu, peut-être que... Lire la critique de À bout de course

17 6
Avatar VilCoyote
8
VilCoyote ·

Why do you have to carry the burden of someone else's life?

Deux constats pour commencer. Tout d'abord, je n'écouterai plus jamais la chanson Fire and Rain de la même façon. Le titre de James Taylor (qui traîne quelque part dans le classement des 500 meilleures chansons de tous les temps du Rolling Stone Magazine, de mémoire) est proprement bouleversant. On l'entend à deux reprises dans le film, et chaque... Lire l'avis à propos de À bout de course

15 2
Avatar Jake Elwood
10
Jake Elwood ·