Affiche À bout de souffle

Critiques de À bout de souffle

Film de (1960)

Une symphonie du détail

À bout de souffle a de ces répliques marquantes : « On dit dormir ensemble, mais c’est pas vrai ». En disant cette phrase, l’air de rien, Jean Seberg définissait avec poésie de la Nouvelle Vague, et notamment le cinéma de Godard. On est obligé de se séparer, lorsqu’on dort. Lorsqu’on ferme les yeux, on se retrouve seul en... Lire la critique de À bout de souffle

83 18
Avatar WeSTiiX
7
WeSTiiX ·

Wind of change

C’est l’histoire d’un garçon qui pense à la mort et d’une jeune femme qui n’y pense pas. J.L.G. (Passer pour un plaisantin, un farceur, voire un imposteur, voire même un cinéaste totalement incompétent, ignorant des règles les plus élémentaires de la syntaxe du cinéma, à l’image d’un Ed Wood et de ses faux raccords, Godard pourrait bien avoir... Lire l'avis à propos de À bout de souffle

71 3
Avatar pphf
8
pphf ·

Maintenant, je fonce, Alphonse.

A bout de souffle est pour beaucoup le chef d’œuvre de la nouvelle vague, symbolisant cet élan cinématographique qui casse les codes d’un certain pan de la narration. A bout de souffle a quelque chose, c’est indéniable, il a son propre langage, d’ailleurs Patricia et Michel ne se comprennent pas aisément, « les français vous dites toujours ça », lui dit-elle souvent. C’est aussi une jeunesse qui... Lire la critique de À bout de souffle

54 4
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

Ce cinéma de p'tit con

Soixante ans après sa sortie, on fait encore d' "A bout de souffle" un incontournable de l'Histoire du cinéma. C'est comme ça. On ne choisit pas. Alors rassurez-vous tout de suite : par ce billet, loin de moi l'intention de contester la place qu'a occupé ce film dans ce tournant que fut la Nouvelle vague. Par contre, je ne vous cache pas qu'en contrepartie je ne vais pas me priver... Lire la critique de À bout de souffle

14 7
Avatar l'homme grenouille
4
l'homme grenouille ·

Critique de À bout de souffle par SanFelice

Les films révolutionnaires sont rarement les plus intéressants. En voici un bel exemple. Godard et ses amis des Cahiers du Cinéma voulaient révolutionner le cinéma. Il va déployer tout un ensemble de procédés dans le but de mettre en évidence l'artifice du cinéma. Faux raccords, scènes improvisées, absence de scénario, plans volontairement mal cadrés, etc. théoriquement, c'est très intéressant.... Lire l'avis à propos de À bout de souffle

43 1
Avatar SanFelice
5
SanFelice ·

Nouvelle Vague ou tsunami ?

J’ai enfin vu A bout de souffle. Je ne connais pas Godard et c’est le premier film que je découvre de ce réalisateur mais au vu des avis partagés (et c’est un euphémisme) qu’il suscite, je m’attendais soit à adorer soit à détester, mais surtout à ressortir de ce long-métrage avec un avis tranché, et c’est le cas : J’ai adoré. La réalisation, avec ses jump cuts, ses faux raccords, ses cadrages... Lire la critique de À bout de souffle

79 7
Avatar Pravda
8
Pravda ·

Si vous n'aimez pas la mer... si vous n'aimez pas la montagne... si vous n'aimez pas ce film...

...allez en paix, mais vous êtes bizarres quand même. Les gens qui ne peuvent pas encadrer Godard diront toujours de lui que c'est un poseur prétentieux, mais ici il n'y a rien de tel à mon sens. A bout de souffle c'est plein de petites choses... une certaine idée du mouvement, une fumée de cigarette qui s'envole, un air de swing nonchalant, et puis "a gun and a girl" bien sûr, selon... Lire la critique de À bout de souffle

44 3
Avatar VilCoyote
9
VilCoyote ·

De gueules lasses

60 ans déjà. 60 ans qu’un mythe imprègne une certaine identité française. Celle d’une nouvelle vague, d’une jeunesse en quête d’amour et de liberté, d’un quotidien où le temps est à l’inaction et d’un récit qui refuse toute tradition. À BOUT DE SOUFFLE, c’est la gouaille de Belmondo, la grâce de Seberg et le culot de... Lire la critique de À bout de souffle

10 7
Avatar blacktide
7
blacktide ·

C'est ça, dégueulasse !

A Bout De Souffle, c’est avant tout un souvenir de lycée, celui d’un professeur de Français passionné par le cinéma et qui consacrait quelques heures de cours à la découverte du septième art. Même s’il avait un penchant pour Hitchcock (en tout bien tout honneur bien sûr), il nous fit découvrir d’autres horizons, dont celui de la Nouvelle Vague. Mais A Bout De Souffle, c’est aussi et surtout le... Lire l'avis à propos de À bout de souffle

118 22
Avatar Jambalaya
5
Jambalaya ·

C'est l'histoire d'un kéké...

Bon. Le film où Godard tente de faire exploser les codes. Donc Bébel qui s'adresse au spectateur, faux raccords, théâtralité étrange des dialogues... Les faux raccords, ma foi pourquoi pas, les dialogues, je ne suis pas certain d'apprécier, et Bébel qui me parle, je suis sûr de détester, mais au moins ça ne se produit qu'une fois. Ensuite l'histoire. Celle d'un kéké qui a les poulets sont à ses... Lire l'avis à propos de À bout de souffle

13 3
Avatar Silentum
6
Silentum ·