Lite evrywher....

Avis sur Abyss

Avatar Linsky
Critique publiée par le

Où comment une ligne textuelle peut inspirer toutes les émotions possible..
Et il y en a dans Abyss.

J'ai bu la tasse à mainte reprise, inondé par les enjeux d'un équipage réquisitionné par les SEAL afin de récupérer une ogive nucléaire, perdu dans les profondeurs, pendant une énième guerre..
De l'intrigue de cette mystérieuse tempête à la surface, menaçant de noyer les grandes villes et ayant fait basculer la plate-forme pétroliere au bord d'un précipice..
D'un mal des profondeur donnant la paranoïa, et de lumières mystérieuses accentuant celle de Michael Bhien, faisant ainsi du métrage un huit clos étouffant..
D'abord oppressé et terrifié par ce que les profondeurs révèlent, puis fasciné à la vue d'un étrange tubes d'eau prenant visage humain..
D'une autre forme de vie.

Abyss n'aurait pu être qu'un énième thriller ressemblant à Aliens avec son 8eme passager, mais il n'en est rien car il ne s'agit pas de traiter de la Mort ici, mais plutôt de la Vie :

Le film conduit à la métaphore de la re-naissance, celle du sacrifice de Virgil dans son scaphandre remplit de liquide amniotique faisant une longue descente sans retour dans le long des boyaux obscurs pour y voir "la lumière"..
Et pourquoi pas, sauver l'humanité par une phrase écrite, alors que l'esprit sombre, écrasé par la pression..
"I Luv u wife.."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 429 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Linsky a ajouté ce film à 2 listes Abyss

  • Films
    Illustration

    Top 10 Films

    Avec : Les Fils de l'homme, Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants, Mad Max : Fury Road, The Thing,

  • Films
    Illustration culte de chez culte

    culte de chez culte

    Avec : Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants, Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, RoboCop, Predator,

Autres actions de Linsky Abyss