👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Pour commencer, je tiens à préciser que j'apprécie les long-métrages de Martin Scorsese. Particulièrement pour sa mise en scène et sa direction d'acteur. Dans ses films, la réalisation, l'ambiance et le ton sont très travaillés, et les acteurs y sont excellents. J'ai retrouvé ces deux points dans After Hours, mais cela n'a pas permis à la mayonnaise de prendre.

Le film se déroule sur une journée. On y suit Paul, un informaticien, qui va vivre une nuit folle et pleine de péripétie dans New-York.

Comme je l'ai dit plus tôt, on retrouve ici les aspects récurrents du cinéma de Scorsese : New-York, une ambiance noire avec une touche d'humour de temps à autre, le côté incertain des personnages, etc... Ce sont ces aspects qui permettent au film d'être intéressant, en plus d'être servis par des bons acteurs. Mention spéciale pour la musique de Howard Shore, discrète mais efficace de par son originalité.

Malgré tout ça, il est difficile d'identifier le réel propos du film, de voir où Scorsese veut nous amener. Le film est probablement construit comme cela, du fait des situations surprenantes que vit le personnage principal. Mais cela ne change pas au manque de fond, ce qui est le plus gros défaut du long-métrage, de mon point de vu. Cependant, la fin amène des pistes de réflexions pour le spectateur, mais elle est expédiée donc sous-exploitée. Ce qui est frustrant.

Pour conclure, ce long-métrage est intéressant au niveau de la forme, mais le fond est pratiquement inexistant, ce qui rend le film frustrant et sans intérêt. Je reconnais que je suis peut-être passé à côté de quelque chose pour comprendre le propos de film. Cela arrive.

TheHateBast
4
Écrit par

il y a 4 ans

7 j'aime

2 commentaires

After Hours
Aurea
7
After Hours

Loufoque et déjanté: surprise!

A l'étonnement du début a succédé une hilarité contagieuse qui nous a vus plus d'une fois hurler de rire ! Je ne connaissais pas Scorsese sous ce jour, et j'avoue que la découverte aura été plutôt...

Lire la critique

il y a 11 ans

54 j'aime

23

After Hours
Gothic
7
After Hours

Soho what?

Scorsese a voulu s'amuser. Je ne vois que cela pour expliquer un tel enchaînement de situations improbables. Il faut voir comment ce cher Griffin Dunne joue ici de malchance, alors qu'au départ ce...

Lire la critique

il y a 9 ans

41 j'aime

13

After Hours
fabtx
8
After Hours

New York by night

Une nuit épique dans le quartier de Soho, ou comment un simple rencard d'un petit informaticien peut se transformer en descente aux enfers. A mon sens, la plus grande réussite de Scorsese dans ce...

Lire la critique

il y a 11 ans

38 j'aime

2

Buster’s Mal Heart
TheHateBast
7

Le mystère reste entier

Pour commencer, je ne connais rien aux productions Netflix, niveau film. Je ne sais pas quels sont leurs standards en terme de production. Cependant, je sais qu'ils piochent dans plein de genre, il y...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

Épouses et Concubines
TheHateBast
7

Le désespoir des femmes

Malgré mon intérêt pour le cinéma asiatique, il se trouve que j'ai pas énormément vu de film issu de ce cinéma. Je me suis souvent tourné vers les œuvres et les cinéastes les plus connus. Ce fut donc...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

Le Corbeau
TheHateBast
8
Le Corbeau

Et si Clouzot était lui-même le corbeau ? (Ce n'est pas un spoil)

Étant un grand fan de polar et de thriller en tout genre, c'est bien la première fois que je regardais un film de Henri-Georges Clouzot. Et ce fut une excellente découverte ! On y suit plusieurs...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime