Affiche Aguirre, la colère de Dieu

Critiques de Aguirre, la colère de Dieu

Film de (1972)

Vraiment un chef-d'oeuvre?

Honnêtement, je suis un peu déçu par le film. J'avais placé de hautes espérances qui se sont tout bonnement flétries au fur et à mesure du film. Oui, la prestation de Klaus Kinski est convaincante , oui Herzog n'a que 28 ans lorsqu'il fait le film, mais cela ne suffit pas à en faire un chef d'oeuvre. Je tiens à souligner la toute fin du film et ses images où Aguirre reste seul ou presque sur... Lire la critique de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar Shakraa
4
Shakraa ·

Ou la rencontre de deux allumés: Herzog Kinski

C'est l'un de mes premiers films type "ciné club" donc il reste un film marquant pour ma futur "cinéphilie"..C'est avant tout le film de deux allumés Herzog.Kinski qui récidiveront plus tard avec Fitzcarraldo, sur le même thème de la forêt amazonienne qui mène à la folie...Film très 70, très arty, musique type Vangelis, long plan séquences, presque naturaliste, dialogues réduit au strict... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar Yoda_le_Vrai
7
Yoda_le_Vrai ·

Frénésie galopante

Aguirre : la colère de Dieu se vit telle une expérience ahurissante où les barrières entre fiction et réalité se brouillent un temps pour laisser la place à l’expédition de l’homme occidental venu coloniser la sauvagerie sur laquelle régner. L’embarcation se change en scène de théâtre où se rejoue l’histoire des sociétés, le roi cédant malgré lui son trône à l’empereur qui périra et... Lire la critique de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar Fêtons_le_cinéma
10
Fêtons_le_cinéma ·

Terriblement Magnifique

AGUIRRE, c'est le seul film de Herzog que j'ai vu - pour le moment. Et force est de constater qu'on est face à une formidable pépite de cinéma. Le film ne se presse jamais, au contraire. Et pourtant, une fois arrivé le générique de fin, j'avais la sensation que le film n'a pas assez duré, tant je m'étais retrouvé happé et émerveillé dans ce voyage hypnotique dans la jungle dense d'Amérique... Lire la critique de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar Gimliche_LeCimmérien
9
Gimliche_LeCimmérien ·

L'exploit d'une mise en conditions courageuse et parfaite

Quantième Art Au visionnage de ce film, on se doute que le tournage a dû être périlleux. C'est un euphémisme. Il s'agit de la première collaboration de Werner Herzog avec Klaus Kinski et cela signe aussi le début des violentes hostilités entre les deux hommes. Tourné sur location dans la jungle péruvienne, il a mis l'équipe à la merci du... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

3
Avatar Eowyn Cwper
9
Eowyn Cwper ·

Le rêve et la misère

La puissance scénaristique et visuelle d'Aguirre, la Colère de Dieu résulte d'un paradoxe. C'est en effet un film où semblent cohabiter, tout en étant issues d'une seule et même idée, la mise en scène farouchement réaliste d'une période de l'histoire et de son cadre que ni Herzog ni nous n'avons connu, et la dimension mystique, sacrée, d'un ambitieux film d'auteur. Le fait qu'un film, dit... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

1
Avatar Thecaptaincactus
8
Thecaptaincactus ·

A la fois méta-filmique et méta-physique

En 1972, Werner Herzog réalise son troisième long métrage de fiction : Aguirre la colère de Dieu. Le film raconte l’odyssée de conquistadors espagnols recherchant la cité (qui n'a jamais existé) d'El Dorado, le personnage d'Aguirre prend de plus en plus de pouvoir au sein de sa compagnie au fur et à mesure de leur éxpédition. Au fil de sa progression le long de l'Amazone, le personnage... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar SprodZz
9
SprodZz ·

Le premier documentaire sur les conquistadors

Prenez un allemand moustachu, mettez le avec un groupe de bonhommes dans la forêt péruvienne, ajoutez une seule caméra, et ensuite faites leur gravir des montagnes, construire des radeaux avec des brindilles, et s'aventurer dans la jungle. Que se passe t-il ? Ils deviennent fous, et ça on ne peut pas leur en vouloir. Sur le fond, ## Aguirre, la colère de Dieu ## retrace la descente... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar L' ancien
9
L' ancien ·

La recherche d'un Eldorado imaginaire.

Quelle folie d'entreprendre la conquête d'un tel territoire ou les visages se décomposent au fur et à mesure que l'espoir de réussite se raréfie tout au long de ces terres imprévisibles, de ces chaleurs intenses et de ces eaux tumultueuses traversées dans des embarcations précaires cabrant les chevaux de peurs. Aguirre entêté, incontrôlable et démesuré se croyant invulnérable par sa... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar convivio
8
convivio ·

Leçon d'humilité

J'avais été subjugué par The Lost Patrol de John Ford, le premier à développer cette belle idée autour d'un ennemi invisible qui décime un par un tous les membres d'une patrouille de soldats perdus dans le désert. Biblique l'inspiration ! Aguirre est têtu quand il explore. Ivre de ses rêves d'or et de renommée, il se laisse ronger sous l'armure par la convoitise et l'orgueil démesuré... Lire l'avis à propos de Aguirre, la colère de Dieu

Avatar Romain Eyheramendy
9
Romain Eyheramendy ·