La recherche d'un Eldorado imaginaire.

Avis sur Aguirre, la colère de Dieu

Avatar convivio
Critique publiée par le

Quelle folie d'entreprendre la conquête d'un tel territoire ou les visages se décomposent au fur et à mesure que l'espoir de réussite se raréfie tout au long de ces terres imprévisibles, de ces chaleurs intenses et de ces eaux tumultueuses traversées dans des embarcations précaires cabrant les chevaux de peurs.

Aguirre entêté, incontrôlable et démesuré se croyant invulnérable par sa détermination et la possession du canon se retrouve sévèrement sanctionné par un indien à l'état brut n'ayant aucune perception de la cuirasse et de l'arquebuse.

Un occupant dérangé dans sa sédentarité ne désirant pas intégrer de nouvelles perceptions préfére conserver sa nature sauvage plutôt que d'être récupéré, endoctriné et déversé dans une nouvelle identité contre nature.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 137 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de convivio Aguirre, la colère de Dieu