Bande-annonce
Affiche Andreï Roublev

Andreï Roublev

(1966)

Andrey Rublyov

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 18
  2. 13
  3. 26
  4. 56
  5. 115
  6. 229
  7. 513
  8. 859
  9. 968
  10. 738
  • 3.5K
  • 504
  • 5.5K

En 1405, le peintre Théophane le Grec demande à Andreï Roublev de venir travailler avec lui à la décoration de l'église de l'Annonciation à Moscou. Quelques années plus tard, bouleversé par la violence de l'époque, Roublev renonce à son art et se mure dans le silence.

Casting : acteurs principauxAndreï Roublev
Casting complet du film Andreï Roublev
Match des critiques
les meilleurs avis
Andreï Roublev
VS
Avatar Docteur_Jivago
9
L'artiste face à Dieu

Pour son second long-métrage après "L'enfance d'Ivan", Andreï Tarkovski met en scène la vie d'un moine et peintre d'icônes dans une Russie du début du XVème siècle troublée par diverses luttes intérieures... C'est en un prologue et huit tableaux que Tarkovski construit son film, mettant en avant les pensées et l'errement d'Andreï Roublev dans cette société où violence, trahison et inhumanité font rage. Co-écrivant le film qui est d'une grande justesse et intelligence d'écriture, tant dans...

48 4
Ah qu'est-ce qu'on est serrés ! Au fond de cette boîte !

(Chantent les sardines ! Chantent les sardines !) Ma version du film dure 3H et se déroule comme suit : * Prologue Un paysan s'envole en montgolfière et s'écrase lamentablement au sol. C'est plutôt pas mal foutu et une mise en bouche assez sympathique, voyons ce que la suite nous réserve.. * Première partie - 1400 : Andrei Roublev mi-moine mi-peintre et 2 compagnons de route se réfugient dans une auberge le temps que cesse la pluie, ils instaurent par leur seule présence un silence... Lire la critique de Andreï Roublev

28 20
Critiques : avis d'internautes (67)
Andreï Roublev
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Pourquoi faire un art ?

Andrei Roublev est le deuxième long-métrage d'Andrei Tarkovski où il co-écrit le scénario avec Andrei Kontchalovski sorti en 1966 avec Anatoli Solonitsyne, Nikolai Bourliaiev et Ivan Lapikov dans les rôles principaux. À travers, une série de tableaux, ce film raconte le périple dans la Russie moyenâgeuse du peintre Andreï Roublev. Tout juste sorti du monastère, cet artiste va se... Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

6 4
Avatar Albator_Larson
10
Albator_Larson ·
Découverte
« Contempler, créer, renoncer, s’élever »

Après L’Enfance d’Ivan, Tarkovski embrasse pleinement son art pour se lancer dans une fresque monumentale, à la fois reconstitution historique de grande ampleur et réflexion puissante sur les affres de la création. Le récit, disséminé en chapitres apparemment... Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

99 14
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
Critique de Andreï Roublev par reno

Deuxième film de Tarkovski, Andrei Roublev est une vision de l’histoire du grand peintre d’icônes russe. A travers lui, en un film tant magistral qu’exigeant, le cinéaste présente en un mouvement tout à la fois symbolique, métaphysique et poétique, sa vision de l’art et du monde. Pour Tarkovski, le cinéma a la portée des autres arts, la peinture notamment, et demande à être établi en tant que tel.... Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

118 54
Avatar reno
10
reno ·
"Réconcilier l'homme et Dieu"

Il y a des films qui sont tellement exceptionnels que j'ai peur de ne pas trouver les mots pour les décrire. Tellement ... que les superlatifs paraissent bien fades. Tellement... que je me sens moi-même, surtout, parfaitement incapable de retranscrire leurs beautés. Des films dont les qualités dépassent de très loin mes facultés intellectualisantes et langagières. Non, Andréi Roublev n'est pas... Lire l'avis à propos de Andreï Roublev

115 32
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·
Tarkovski sonne le glas

Un sujet peu avenant (une communauté de moines -dont certains peintres- en Russie, au 14eme siècle), un fil narratif peu évident (parfois difficile de comprendre qui est qui, d'un chapitre à l'autre), des interrogations métaphysiques dont on peut se sentir éloigné (enfin, surtout moi), un longueur qui peut amener à y réfléchir à deux fois avant de se lancer (trois heures sur ces thèmes, faut se... Lire la critique de Andreï Roublev

37 4
Avatar guyness
7
guyness ·
Toutes les critiques du film Andreï Roublev (67)
Bande-annonce Andreï Roublev