Advertisement

Le film du MCU est-il une comédie d'action ?

Avis sur Ant-Man et la Guêpe

Avatar Marvellous
Critique publiée par le

Après avoir visionné ce second opus d'une (probable) trilogie dédiée à l'homme fourmi et à la guêpe, je me suis interrogé : Marvel Studios ont-ils toujours voulu faire des comédies d'action ?

Commençons par le commencement, Je vous prie, pour comprendre que non, le MCU a bâti sa réputation de comédie d'action que très tard finalement. La phase 1 au contraire se voit assez sombre, tant dans la photographie que dans l'ambiance, allant du drame shakespearien avec Thor au drame sans aucune blague avec L'incroyable Hulk ou encore Captain America qui détonne par son ambiance légère mais s'ecartant tout de même beaucoup d'une comédie d'action. Les deux premiers films Iron Man sont ceux qui s'écartent des autres en proposant un personnage charismatique et bon blagueur, et malgré les scénarios assez sombres des deux, ils peuvent toutefois être reconnus comme comiques. Avengers, lui, suit les pas d'Iron Man.

Comme la trilogie de l'homme d'acier est rudement acclamée, et Avengers ayant fait un miracle au box office, le succès étonnant des gardiens de la galaxie force Marvel à se rendre compte à  l'évidence que leurs films ont un potentiel comique à exploiter. C'est donc avec Gunn que Marvel se sent d'attaque à se laisser pleinement aller dans la comédie d'action, dès l'année suivante avec Ant Man. La phase 3 sera d'ailleurs celle des comédies, avec une année 2017 marquée par -non pas une- mais bien 3 comédies ! Thor : Ragnarok, le deuxième opus des Gardiens et l'arrivée à la Maison des Idées du tisser de toiles.

Enfin, 2018 laisse les spectateurs plutôt pantois avec un début d'année contradictoire, puisque Black Panther et Avengers 3 sont tous deux, malgré leurs blagues intégrées, des films relativement dark, loin du fun de Ragnarok. Ant Man and the Wasp arrive donc après ces deux films et permet à Marvel de retourner sur les bases de ce qu'ils avaient fourni l'an dernier : une comédie d'action, pure et dure.

Finalement, non, le MCU n'était pas voué à devenir aussi comique souvent, mais c'est le succès incontestable des long métrages axés sur la comédie qui ont propulsé Feige et sa troupe à se pencher sur la question. Car maintenant et depuis quelques années, chaque Marvel possède sa dose d'humour, forcée dans la grande majorité des cas malheureusement. On verra ce que l'avenir nous réservera, avec l'arrivée du matos de la Fox, tout peut changer à présent!

Mais revenons à nos fourmis, Je vous prie! Ant Man and The Wasp s'offre donc le culot d'être une comédie d'action après le ravage mortel et sauvage qu'à été Infinity War. Difficile pour lui de tellement s'imposer et Peyton Reed l'a bien compris : parfois, ça ne sert à rien de vouloir sauver le monde, se focaliser sur la famille, C'est bien aussi. Non, ce n'est pas un nouvel opus de Fast and Furious qui vous rabâche que la famille est importante, mais bien le nouvel opus du MCU et malgré ses enjeux inexistants, c'est une sacrée réussite.

La plupart des gens ont cette habitude fâcheuse de croire qu'un film de super héros doit remplir des quotas (alors qu'en même temps il faut les dépasser bien entendu). Sauver le monde, avoir un méchant redoutable et effrayant, posséder des enjeux colossaux et insurmontables. Sauf que Tom Cruise est déjà passé par là avec Mission Impossible cet été et après Thanos, ça peut faire du bien de décompresser. Non, un film de super héros n'est pas obligé de remplir tout ça. Au contraire, bon nombre de comics font la part belle à d'autres formes d'arcs narratifs, que ce soit un Groot qui traverse la galaxie pour aller manger une pizza sur terre (véridique). Bref, mettons de côté ces stéréotypes et essayez (essayons) de profiter d'un divertissement comique qui fonctionne et qui confirme que la trilogie de l'homme fourmi est bien portée sur la famille.

Reed est bien plus à l'aise avec cette suite que sur la premier opus et ça se ressent directement dans la mise en scène, beaucoup plus libre et fluide, proposant beaucoup de choses notamment au niveau du jeu sur les tailles, mais aussi au travers des scènes d'action, redoutablement efficaces et qui laissent songeur quant à celles des frères Russo dans leur dernier bébé en date. Bref, Reed s'éclate et ça fait du bien. Et il n'y a pas que lui, puisque tous les acteurs du premier opus reviennent le sourire aux lèvres et s'en donnent visiblement à coeur joie dans un film frais et dynamique.

Dynamique, C'est le mot. Cette seconde aventure du duo d'insectes est rythmée, réduite la plupart du temps à une poursuite pour un McGuffin mais qui rend le tout très appréciable. Parce que, certes, le scénario est (très) légèrement (trop) faible. Pas de surprises, pas de retournements de situation et clairement pas de grands méchants. On s'en fout un peu, j'ai envie de vous dire, tant la comédie marche bien, sans jamais aller trop loin et en respectant un minimum tout ce qu'il lui fallait pour ne pas être inintéressant.

Mais voilà, il y a toujours ce hic maintenant que le MCU s'est répandu, et qu'on a du mal à voir un stand alone movie quand on sait que tout est partagé et qu'on voudrait voir des conséquences partout. Mais si on laisse de côté le fait qu'il est dans un univers partagé (bien entendu, il a son lot de références, rassurez vous -ou pas-), il est justement encore plus appréciable.

Il y a peu, je vous faisais part de mon désarroi du fun de Ragnarok, où j'affirmais ma colère du manque d'enjeux au profit de la comédie. Et bien, il faut croire qu'un jour dans ma vie j'ai eu tort et que finalement quand c'est bien fait, que la comédie est au top et qu'il reste de jolis messages sur la famille, une relation touchante entre un père et sa fille et de l'action dynamique, il est difficile de ne pas y adhérer.
 

World's Best Grandma

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 270 fois
10 apprécient · 2 n'apprécient pas

Marvellous a ajouté ce film à 10 listes Ant-Man et la Guêpe

Autres actions de Marvellous Ant-Man et la Guêpe