Faut bien payer ses impôts !

Avis sur Assassin's Creed

Avatar Sim96
Critique publiée par le

Tout d'abord, je précise que je ne connais absolument pas les jeux. Je suis allé voir ce film sans trop de conviction (c'est un euphémisme).

Soyons clair, ce Assassin's Creed est probablement le film le plus feignant, scénaristiquement parlant, de l'année. C'est ni plus ni moins qu'une vague histoire de conspiration, de guerres idéologiques millénaires, symbolisé par la quête d'un objet random, expliqué à la va vite pour justifier les simulations de voyages temporels. Je passerai sur les pseudos explications scientifiques et sur le fait que du peux revivre les souvenirs de tes ancêtres grâce à la mémoire génétique, après tout c'est de la SF et si s'est présenté de manière crédible ( c'est pas le cas ) tu peux faire croire tout et n'importe quoi.

Le film aurait pu au moins essayé d'exploiter le contexte historique pour son histoire (L'inquisition espagnole) mais non... à quelques détails près tu peux en effet transposer l'intrigue à l'époque de ton choix.

On notera le choix d'installer 80% de l'intrigue dans le présent, pour des raisons budgétaires évidentes. Il y'a environ 4 ou 5 scènes se déroulant dans le passé qui sont placés avec parcimonie pour exciter les gamers.

D'ailleurs en voyant les choses autrement, on peut schématiser le film de la sorte :

Scène d'intro dans le passé--25 minutes de blabla dans le présent--5/10 minutes de scène de course-poursuite random dans la passé--25 minutes de blabla grosso modo identiques--5/10 minutes de scène de course poursuite dans le passé--25 minutes de blabla--5/10 minutes dans le passé-- ...Ok, 1h40 le compte est bon on envoie le dénouement !

Ils auraient pu foutre autant de scènes dans le passé qu'ils le souhaitent puisqu'elles ne sont que vaguement connecté entre elle, mais ils se sont arrêtés après avoir comblé près de deux heures de films, et ont foutu une dernière scène ou le héros trouve l'objet random de sa quête. S'en suit un final en queue de poisson complètement torché en 10 minutes max et totalement inexpliqué. ( et qui laisse vaguement suggérer une suite selon le succès commercial du film)

Les Assassin's se demerdent on ne sais comment pour trouver le lieu de la réunion des templiers et s'y rendre vite fait bien fait en avion en passant sans aucun problème les contrôles de sécurité ( rappelons le, Fassbender est censé être mort et c'est à priori pas le seul dans ce cas). Le tout en arrivant à temps s'il vous plait !

On a critiqué, de manière légitime, le manque de profondeur des personnages dans Rogue One. Mais ce n'est rien à côté de l'insignifiance des personnages d'Assassin's Creed et de leur relations entre eux. On est ici proche du vide absolu, si ce n'est deux/trois scènes avec le père du héros, histoire de lui donné un passé dramatique complètement cliché, qui ne sert au fond à rien dans l'intrigue et qui n'est qu'une façon de tenter de lui donner un peu plus d'épaisseur dramatique de manière totalement artificielle.
Résultat des courses, l'on a pas le soupçon d'empathie qui aurait pu me permettre d'en avoir infimement quelque chose à foutre.

Les scènes d'actions du film se déroulant aux 15ème siècle sont plutôt bien réalisés, avec entre autres quelques plans séquences bien sentis. ( Kurzel est loin d'être un tâcheron.). Bon par contre on a vraiment des décors en toc qui font plus "Parc à thèmes". ( mais bon disons que c'est l'esprit jeux vidéo...)

Les acteurs quand à eux ne peuvent pas faire de miracle, leurs personnages étant plus inintéressants et insignifiants les uns que les autres.
Et j'ai envie de dire c'est bien fait pour eux, ça leur apprendra à venir tapiner dans le seul but de toucher leur chèque alors qu'ils valent bien mieux ça. Parce que oui, paradoxalement c'est peut être le film ayant le casting le plus excitant de l'année : Michael Fassbender, Marion Cotillard, Denis Ménochet , Charlotte Rampling, Michael K. Willams ( Omar de "The Wire" pour ceux qui ne voient pas), Brendan Glesson ( qui apparait deux minutes montre en main ), et cerise sur le gâteau Jeremy Irons. Non seulement des acteurs reconnus mais que j'apprécie personnellement.
Ils ont le mérite d'essayer de prendre le truc au sérieux même si c'est complètement vain. Bon heureusement pour eux, le tournage n'a pas du prendre plus de quelque jours excepté pour Fassender.

Quand je suis allé voir le film je m'attendais absolument à rien, j'étais même persuadé que cela ne serai pas terrible. Bah finalement c'était pire. Le côté très premier degré du truc ayant tendance à rendre le bousin encore plus pathétique.

Si vous voulez un film de SF artistiquement respectable allez plutôt voir l'excellent "Premier Contact" ou même "Rogue One" plutôt que ce produit dérivé qui n'est rien d'autre qu'une pompe à fric en toc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 271 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sim96 Assassin's Creed