Affiche At Eternity’s Gate

Critiques de At Eternity’s Gate

Film de (2019)

Très bon mais malheureusement trop long...

Synopsis : Une évocation de la vie du peintre Vincent Van Gogh, durant son séjour à Arles et Auvers-sur-Oise.Mon avis : Bon j'ai bien aimé le film. Mais pourquoi ? - On a une histoire vraiment bien retranscrite. Et c'est toujours bon de voir la vie fascinante et si intéressante qu'à eu Van Gogh. - On a un très bon casting. Déjà William Dafoe est parfait dans son rôle tout d'abord car... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

8 8
Avatar Babolin_08
7
Babolin_08 ·

Le Suicidé de la Société

Plus qu’une vie de Vincent Van Gogh, At Eternity’s Gate tente de raconter à travers son personnage mythique – tant pour ses peintures que pour sa vie d’artiste maudit – une expérience de la solitude. Ce qui intéresse Julian Schnabel ici, c’est l’idée de l’artiste en avance sur son temps, du génie incompris mis au ban de la société. La caméra semble comme possédée par... Lire la critique de At Eternity’s Gate

20 11
Avatar À_Vau_L_Eau
7
À_Vau_L_Eau ·

Comme un brouillon d'artiste

L’entièreté d’At Eternity’s Gate repose sur la conviction hautement contestable que filmer la folie avec un style mimant la folie – style en réalité brouillon et hasardeux – donnera naissance à une œuvre digne du peintre qu’elle prétend incarner. Alors ça bouge dans tous les sens, ça fait exploser les couleurs sur-chromatisées, ça martèle la pauvre touche d’un piano. Toute... Lire la critique de At Eternity’s Gate

16
Avatar Fêtons_le_cinéma
4
Fêtons_le_cinéma ·

La vie est faite pour semer, la récolte vient après

Immiscion dans la vie du peintre presque aussi connu pour son histoire que pour ses tableaux, nommé Vincent Van Gogh. On connaît tous ses peintures, en passant de La Nuit Étoilée aux Tournesols... jusqu'à son autoportrait... mais connaissez-vous l'homme qu'il était ? On le connaît tous à notre propre sauce sans avoir vu un film racontant sa vie, dont cette dernière est souvent bâtie... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

13 2
Avatar Burnham
9
Burnham ·

Laissez moi peindre ces racines...

Un groupe d'enfants croise le peintre en plein exercice, "Mais que peignez vous monsieur ?", "Ce sont des racines", "Quoi des racines ?", les enfant s'agitent moqueurs et ricanent, "N'y touchez pas !" s'écrit Vincent, se débattant pour protéger son œuvre. "Il croit être un artiste, c'est un fou !", s'écrit alors leur maitresse d'école. Vincent arpente la campagne d'Arles, s'allonge puis se... Lire la critique de At Eternity’s Gate

6 2
Avatar RedDragon
8
RedDragon ·

Vincent, pour les intimes

Une voix sur fond noir qui répète ses mots Puis un jour, trouble et jaune, qui épouse son regard. Il est ainsi perçu, trébuchant et hagard, Ce film hors conventions, ce qui le rend si beau. Il ne partage pas l'objectivité de Loving Vincent. Bien au contraire, il opère des choix et montre même le prosaïque, comme si une caméra venait filmer cette fin de XIXe siècle à Arles,... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

5 9
Avatar Frenhofer
9
Frenhofer ·

La mise en scène est très riche, Dafoe est impeccable mais le film est ennuyeux et trop contemplatif

Julian Schnabel est un cinéaste qui a toujours frayé avec les arts dont la peinture dans la majorité de ses œuvres et de ses documentaires hormis peut-être dans son film le plus connu chez nous « Le scaphandre et le papillon » avec Mathieu Amalric, ici dans un second rôle. Celui qui a mis en lumière le plus contemporain Basquiat avec son film éponyme fait un énorme saut arrière dans le temps... Lire la critique de At Eternity’s Gate

6
Avatar Rémy Fiers
5
Rémy Fiers ·

Critique de At Eternity’s Gate par Alfredo Garcia

Un personnage de 34 ans incarné par un acteur de 64 ans. Filmé caméra à l'épaule peut-être même au pied... allez savoir... malgré une lumière soignée, maladie du cinéma contemporain. Des bavardages creux en guise de dialogue, de la naïveté à chaque scène. Donc Saint Vincent Van Gogh était un hypersensible incompris dans un monde de brutes, voilà tout. Et finalement une théorie fumeuse... Lire la critique de At Eternity’s Gate

6
Avatar Alfredo Garcia
3
Alfredo Garcia ·

Le bouffon roux fait de la peinture

C'est ma première critique soyez indulgent. Je ne le serais pas en retour. Le film est magnifique, les champs le vent les arbres, tout est vu à travers les yeux du peintre. Le film semble être une toile en mouvement, on distingue facilement les inspirations du peintre. Willem Dafoe est bon, il n'a pas à imiter, à singer un homme pour le rendre réaliste. Il le joue sans surjeu... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

3
Avatar LeDestin
8
LeDestin ·

L’Evangile selon Saint-Vincent

L’évangile selon Saint-Vincent 1887, Arles: Vincent Van Gogh ne trouve de quiétude qu’en peignant la nature. Mais il ne faut surtout pas le déranger sous peine de passer un sale quart-d’heure, ce qui lui vaut mépris et désintérêt artistique des habitants. La rencontre avec Gauguin et la naissance d’une apparente amitié pourrait lui redonner goût à la vie. Mais lorsque ce dernier lui annonce... Lire la critique de At Eternity’s Gate

3 2
Avatar vincenzobino
5
vincenzobino ·