Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche At Eternity’s Gate

Critiques de At Eternity’s Gate

Film de (2019)

Le Suicidé de la Société

Plus qu’une vie de Vincent Van Gogh, At Eternity’s Gate tente de raconter à travers son personnage mythique – tant pour ses peintures que pour sa vie d’artiste maudit – une expérience de la solitude. Ce qui intéresse Julian Schnabel ici, c’est l’idée de l’artiste en avance sur son temps, du génie incompris mis au ban de la société. La caméra semble comme possédée par... Lire la critique de At Eternity’s Gate

11 11
Avatar À_Vau_L_Eau
7
À_Vau_L_Eau ·

La vie est faite pour semer, la récolte vient après

Immiscion dans la vie du peintre presque aussi connu pour son histoire que pour ses tableaux, nommé Vincent Van Gogh. On connaît tous ses peintures, en passant de La Nuit Étoilée aux Tournesols... jusqu'à son autoportrait... mais connaissez-vous l'homme qu'il était ? On le connaît tous à notre propre sauce sans avoir vu un film racontant sa vie, dont cette dernière est souvent bâtie... Lire la critique de At Eternity’s Gate

9 2
Avatar Burnham
9
Burnham ·

Laissez moi peindre ces racines...

Un groupe d'enfants croise le peintre en plein exercice, "Mais que peignez vous monsieur?", "Ce sont des racines", "Quoi des racines?", les enfant s'agitent moqueurs et ricanent, "N'y touchez pas!" s'écrit Vincent, se débattant pour protéger son œuvre. "Il croit être un artiste, c'est un fou!", s'écrit alors leur maitresse d'école. Vincent arpente la campagne d'Arles, s'allonge puis se... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

6 2
Avatar RedDragon
8
RedDragon ·

Critique de At Eternity’s Gate par Alfredo Garcia

Un personnage de 34 ans incarné par un acteur de 64 ans. Filmé caméra à l'épaule peut-être même au pied... allez savoir... malgré une lumière soignée, maladie du cinéma contemporain. Des bavardages creux en guise de dialogue, de la naïveté à chaque scène. Donc Saint Vincent Van Gogh était un hypersensible incompris dans un monde de brutes, voilà tout. Et finalement une théorie fumeuse... Lire la critique de At Eternity’s Gate

4
Avatar Alfredo Garcia
3
Alfredo Garcia ·

L’Evangile selon Saint-Vincent

L’évangile selon Saint-Vincent 1887, Arles: Vincent Van Gogh ne trouve de quiétude qu’en peignant la nature. Mais il ne faut surtout pas le déranger sous peine de passer un sale quart-d’heure, ce qui lui vaut mépris et désintérêt artistique des habitants. La rencontre avec Gauguin et la naissance d’une apparente amitié pourrait lui redonner goût à la vie. Mais lorsque ce dernier lui annonce... Lire la critique de At Eternity’s Gate

3 2
Avatar vincenzobino
5
vincenzobino ·

Art et contemplation

At Eternity's Gate est un pur plaisir ! Willem Dafoe campe un Van Gogh bluffant et touchant tandis que la caméra de Julian Schnabel nous offre des plans somptueux de ces beaux paysages du sud de la France complétant une mise en scène déjà riche et intéressante !Le film nous offre de bons moments de pure introspection et de réflexion sur l'art et la valeur de l'artiste... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

3
Avatar Elie Bartin
8
Elie Bartin ·

Critique de At Eternity’s Gate par Selenie

Problématique, c'est que l'acteur Willem Dafoe est doublé par l'acteur Patrick Chesnais ; acteur qu'on aime beaucoup par ailleurs mais cette fois sa voix ne correspond pas du tout avec Dafoe, le doublage est de surcroît plus que limite sur bien des passages, et ce décalage voix est d'autant plus gênant que... Lire la critique de At Eternity’s Gate

2
Avatar Selenie
6
Selenie ·

Un mal d oreille

At Eternity's Gate raconte une partie de la vie misérable de Vincent Van Gogh, artiste maudit qui connaîtra une réelle reconnaissance de ses œuvres que plusieurs années après sa mort.L'incroyable Willem Dafoe interprète un Vincent Van Gogh (qui n'est censé avoir que la trentaine lors des événements racontés dans le film... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

2
Avatar CookieMaster
7
CookieMaster ·

La mise en scène est très riche, Dafoe est impeccable mais le film est ennuyeux et trop contemplatif

Julian Schnabel est un cinéaste qui a toujours frayé avec les arts dont la peinture dans la majorité de ses œuvres et de ses documentaires hormis peut-être dans son film le plus connu chez nous « Le scaphandre et le papillon » avec Mathieu Amalric, ici dans un second rôle. Celui qui a mis en lumière le plus contemporain Basquiat avec son film éponyme fait un énorme saut arrière dans le temps... Lire l'avis à propos de At Eternity’s Gate

5
Avatar Rémy Fiers
5
Rémy Fiers ·

“De l’ombre à la lumière”

Incompris à Paris, Vincent Van Gogh quitte la capitale pour le Sud français. Réfugié à Arles, il s’en va quêter la lumière. Subjective ou à l’épaule, la caméra traque l’artiste à fleur de peau et montre le génie au travail. A quoi pense-t-il ? Que voit-il ? Qu’entend-il ? Images floues et déformées. Couleurs grises ou saturées. Musique dissonante envahissante. Le film raisonne et... Lire la critique de At Eternity’s Gate

1
Avatar CineFiliK
7
CineFiliK ·