Avis sur

Au-delà des collines par Pomcassis

Avatar Pomcassis
Critique publiée par le

Film sombre, comme la lumière hivernale de ce "fin fond" d'une Roumanie pauvre et superstitieuse ; âpre aussi, dur, à l'image de ce couvent austère et d'un autre temps où Voichita a rencontré Dieu.
Cette orpheline ne sera plus jamais seule, parce que Jésus est dans son coeur, lui a promis le Pope, personnage borné et ignorant — mais profondément humain aussi.
Parce qu'elle l'aime, qu'elle ne peut plus vivre loin d'elle, Alina voudrait emmener Voichita avec elle, en Allemagne. Mais elle va se heurter à la croyance aveugle de toute une communauté, pour laquelle se débattre et crier sa rage est synonyme d'être possédée, pour laquelle leur amour est un pêché mortel.
Chacune voudrait sauver l'autre : Alina voudrait sauver Voichita de ce couvent où elle vit hors du temps, où elle ne vit pas ; Voichita voudrait sauver Alina de ses pêchés, lui faire rencontrer Dieu, le partager avec elle.
Qui a raison, qui a tort ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 419 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Pomcassis Au-delà des collines