Affiche Aucun homme ni dieu

Critiques de Aucun homme ni dieu

Film de (2018)

AU COEUR DES TENEBRES

Réalisateur américain parmi les plus prometteurs du moment, Jéremy Saulnier (Blue Ruin, Green Room et 2 épisodes de la saison 3 de True Detective) a vu son dernier projet racheté par Netflix et on comprend pourquoi vu la radicalité du métrage qui a dû foutre la trouille aux distributeurs traditionnels ! En effet, si le synopsis augurait d'un mélange entre True Detective justement et... Lire la critique de Aucun homme ni dieu

22 1
Avatar Diego290288
7
Diego290288 ·

Loup y es-tu ?

Dans un petit village reculé d'Alaska, des loups seraient à l'origine de la disparition de trois enfants. Alors que son mari est sur le front d'une guerre au Moyen-Orient, la mère de l'un deux fait appel à un écrivain, expert de l'animal, pour qu'il retrouve la bête responsable de la mort de son jeune garçon... Après "Blue Ruin" et "Green Room", on connaît forcément le penchant de... Lire la critique de Aucun homme ni dieu

24 2
Avatar Red Arrow
7
Red Arrow ·

(onsfoudnot’) gueule d’atmosphère

Un lieu : de la neige, de la buée quand on parle, des forêts profondes et des roches saillantes, des petites bicoques éclairées par un feu qui ne parvient pas à lutter contre le mordant du froid, un ciel bas et lourd et des routes invisibles. Des gens : des indigènes opaques qui font peur aux occidentaux contemporains, des flics dépassés, des locaux qui tirent d’abord et se taisent... Lire l'avis à propos de Aucun homme ni dieu

20 2
Avatar Sergent_Pepper
4
Sergent_Pepper ·

Who's afraid of Alberta's Wolf ?

Tourné dans la région d'Alberta, à l'ouest du Canada, le film de Jeremy Saulnier se présente comme une sorte de thriller métaphorique. Dans le petit village perdu de Killut, trois gosses ont été enlevés à quelques mois d'intervalle. Les villageois accusent les loups qui vivent dans les parages. Esseulée depuis que son mari est parti faire la guerre en Irak, la mère du dernier gamin... Lire l'avis à propos de Aucun homme ni dieu

16 10
Avatar Théloma
5
Théloma ·

Black and White Hell

Ayant largement apprécié le travail de Jeremy Saulnier sur ses deux premiers films ("Blue Ruin" surtout et "Green Room"), on attendait forcément avec une certaine impatience son nouveau travail sous la houlette de Netflix. Une impatience mêlée de crainte si l'on se réfère à la piètre qualité à date des productions du géant de la "nouvelle TV"... La bonne... Lire la critique de Aucun homme ni dieu

14 3
Avatar Eric BBYoda
7
Eric BBYoda ·

Les loups

On dira ce qu'on voudra de Netflix, moi je trouve qu'on leur doit beaucoup ; en effet, on a tendance à oublier que le rôle du producteur, ce n'est pas seulement de faire du fric, c'est aussi de permettre le film de toucher une audience, et donc pour cela il faut qu'il soit un minimum bon. Le problème avec Netflix, c'est qu'ils laissent carte blanche aux auteurs qui acceptent de bosser chez eux.... Lire l'avis à propos de Aucun homme ni dieu

13 2
Avatar Fatpooper
3
Fatpooper ·

Red Snow

Avec son troisième film, Jeremy Saulnier se focalise une nouvelle fois sur le versant sombre de l’Amérique et son déchaînement de violence. Abstrait, ambitieux, et déroutant, Hold The Dark est une réussite et permet nous interroger dans le même temps sur une montée en puissance des films Netflix. En matière de film original, la plateforme Netflix n’a pas forcément bonne presse.... Lire l'avis à propos de Aucun homme ni dieu

19 1
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

La Lourdeur du loup sauvage

Après Blue Ruin, puis Green Room, Jeremy Saulnier revient avec... Hold the Dark. Vu la catastrophe qui se cache derrière ce titre à la mords-moi-le-nœud, on attend avec impatience un hypothétique Forget the Red, ou Forever Brown. Un écrivain qui a pondu un bouquin de poche sur les loups est contacté (par lettre) par une femme qui vit en... Lire la critique de Aucun homme ni dieu

14 3
Avatar ycatlow
2
ycatlow ·

J'aime pas mettre un titre

Je préfère les gens qui essayent des trucs aux gens qui s'ingénient à seulement répondre au cahier des charges pour être bien dans les clous. Ça fait que j'ai le dos assez large et une tolérance cinématographique conséquente. Bref, je suis pas bégueule, j'aime fureter de Max Pecas à Tarkovski. Mais quand même, je préfère quand les gens qui tentent des trucs ne se pannent pas trop la... Lire la critique de Aucun homme ni dieu

3 2
Avatar dadujones
5
dadujones ·

J'ai pas compris!

Avant toute choses, je dois préciser une chose dans cette critiques. Je vais parler des cons, des Belges, des blondes, des gays et des juifs (c'est bon, seconde ligne et point Godwin atteint). Donc pas la peine d'hurler au scandale mais vous pouvez "dislike" la bafouille si vous voulez vous venger. Ceci étant dis, parlons du film. Commençons par les points positifs,... Lire la critique de Aucun homme ni dieu

5 18
Avatar Johndeuf
4
Johndeuf ·