Un rêve de gosse

Avis sur Avengers : Infinity War

Avatar Chuck_Carrey
Critique publiée par le

Cette critique contient de terribles dangers : des spoilers ! Même Thanos en a peur, c'est dire...

Je suis un très grand fan des films de super-héros. J'adore ça. Depuis que mes parents m'ont offert une cassette du premier Spider-Man en 2002, que j'ai regardée en boucle évidemment, j'aime les films de super-héros. Donc il va sans dire que j'ai vu tous les films du Marvel Cinematic Universe et que j'étais excité comme jamais à l'idée de découvrir Avengers : Infinity War. C'est la première fois que j'étais aussi impatient de regarder un film au cinéma.J'en tremblais presque d'excitation. Puis est venu le moment tant attendu de rentrer dans la salle de cinéma, s’asseoir dans son fauteuil, et espérer ne pas être trop déçu car avec de telles attentes, difficile d'être véritablement satisfait du visionnage.

Et pourtant, avec ce film Marvel met en image un rêve de gosse. Un rêve que j'ai toujours eu en tant qu'admirateur des super-héros. Ce rêve, c'est celui de voir une équipe de super-héros affronter une menace qui les dépasse totalement, un adversaire qui serait capable de leur rivaliser, voire même de les tuer. Car c'est dans ces moments que le courage et l'héroïsme sont les plus forts. Et c'est ce que nous montre Avengers : Infinity War. J'ai donc adoré ce film. Et bien sûr, j'ai adoré son grand méchant : Thanos.

La quasi totalité des films du MCU ont un défaut commun : celui de ne pas avoir de méchant vraiment marquant. Ce sont le plus souvent des antagonistes plutôt basiques, peu développés et dont la menace ne se fait jamais vraiment ressentir. C'est tout le contraire dans Infinity War. Thanos, le grand méchant de ce film en est pratiquement le personnage principal et il est absolument formidable.
C'est un adversaire d'une puissance, d'une force phénoménale et ses pouvoirs ne font qu'augmenter à chaque nouvelle gemmes de l'Infinie qu'il récupère. Sa domination sur ses opposants est évidente pendant tout le film. On ressent à quel point ce personnage est dangereux. Sa présence est imposante et véritablement marquante. Enfin un défi qui vaut le coup pour les Avengers ! Parmi tous les films de super-héros, Thanos se classe directement parmi les meilleurs personnages créés. Et il se classe également haut dans le classement des meilleurs vilains du cinéma, tous genres confondus.

Pour un peu plus expliciter en quoi Thanos est un grand personnage, on peut s'attarder sur une scène du film. Pas n'importe laquelle, la toute première, la scène d'introduction dans le vaisseau de Thor. Cette scène a pour but de révéler Thanos au grand jour, alors qu'on n'en avait eu que de légers aperçus jusque là dans d'autres opus de la saga. En ça, cette scène est excellente car en une quinzaine de minutes, les motivations, la force et le charisme du personnage sont démontrés. La scène s'ouvre dans un vaisseau en piteux état avec des centaines de morts qui gisent sur le sol. Puis on se rend compte que même Thor, le Dieu Asgardien est lui aussi couché sur le sol, au pied du Titan Fou (surnom de Thanos). Le grand méchant va même jusqu'à ramasser le corps du super-héros en le portant par la tête et le torturer avec une aisance effrayante. Rien qu'en quelques images, la supériorité du vilain est totale. On comprend à quel point il est puissant.
Puis, Hulk intervient dans la scène, venant affronter Thanos. Jusque là dans la saga, Hulk était le personnage le plus fort, imbattable en combat à mains nues. Pourtant, le Titan Fou encaisse les coups sans broncher puis riposte et en quelques coups de poings, il aplati au sol le géant vert, à demi-inconscient, gisant à son tour au pied du méchant. Avec ce petit combat, la force du Titan est démontrée et sa puissance est incontestable.
A la fin de cette scène d'introduction, Loki tente à son tour de tuer le Titan. Mais ce dernier évite la tentative d'assassinat sans même avoir à bouger. Il tue ensuite Loki de sang-froid, en l'étranglant tranquillement d'une main, pendant que ce dernier se débat vainement, ses jambes à un mètre au dessus du sol. Il jette enfin le cadavre sans vie au sol, fini de détruire le vaisseau et quitte les lieux pendant que Thor pleure sur le corps inanimé de son frère la mort de tout son peuple.
Voilà comment Thanos est introduit dans le film. Il apparaît extrêmement sûr de lui, calme et il domine complètement ses adversaires. Cette scène est excellente car elle donne le ton de tout le reste du film. On sait à ce moment que Thanos sera une vraie menace pour tous les Avengers car il est même allé jusqu'à battre Hulk et tuer Loki (personnage pourtant très apprécié de la saga). Toutes les scènes d'action qui suivront auront alors beaucoup plus d'impact car on saura que n'importe qui peut mourir. On a vraiment peur pour ces héros et cela renforce beaucoup le côté dramatique des combats.

Un autre point qui fait de Thanos un grand méchant de film, c'est la justification de ses actions. Il ne veut pas simplement être le maître du monde. Il veut véritablement guérir l'univers qui est surpeuplé, en exterminant de manière aléatoire (les riches comme les pauvres, quelle que soit la race) la moitié de ses habitants. Il ne cherche pas à tuer pour être le meilleur, il tue pour faire en sorte que les survivants soient le plus heureux possible. D'un point de vue moral c'est pas top, mais il n'a pourtant pas tort. Si les ressources sont limitées, alors la surpopulation devient un problème crucial et supprimer la moitié des habitants est une solution qui fonctionnerait. Et pour atteindre son objectif, il est prêt lui-même à sacrifier les personnes qu'il aime. Ce qu'il fait dans cette scène touchante où il balance Gamora du haut d'une falaise afin de récupérer l'une des gemmes. Cela lui brise le cœur de devoir la tuer, mais il est prêt à souffrir personnellement pour que d'autres personnes soient heureuses.
Cela le différencie nettement des méchants habituels auxquels on a le droit, et pas que dans les films de super-héros. D'un certain point de vue, Thanos passe pour le sauveur de l'univers à la fin du film, lorsqu'il accomplit son objectif. La surpopulation n'est plus un problème. De plus, il a beau être un personnage monstrueusement fort, sa sensibilité est indéniable et il n'apparaît jamais vraiment cruel pendant tout le film. Josh Brolin, son interprète, fait du très bon travail en donnant beaucoup d'humanité au personnage, par sa voix parfois douce et grave à la fois. Et par des mimiques faciales aussi. On ressent sa peine lorsqu'il doit sacrifier sa fille, et on sent qu'il est apaiser devant le lever de Soleil.

Thanos est de toute évidence la plus grande réussite du film. Mais il y a un autre point qui réjouit, surtout pour un film du MCU : la bande originale. Les différents volets de la saga ont souvent une bande originale oubliable et peu marquante (à quelques exceptions près). Certains disent que c'est le cas également pour Avengers : Infinity War. Pourtant, la BO de ce film est majoritairement bien meilleure que celle des autres opus. On retient deux thèmes.
Le premier, le thème principal, composé au départ pour Avengers premier du nom par Alan Silvestri. Le compositeur réutilise ce thème pendant cette suite mais assez rarement. Cela renforce les fois où on l'entend et chacune de ses apparitions est justifiée et fonctionne. Le souffle épique qu'apporte cette musique se fait ressentir et donne beaucoup d'intensité à certaines scènes, comme l'arrivée à la rescousse de Captain America à la gare, et l'arrivée de Thor sur le champ de bataille du Wakanda. Ce sont toujours de très bonnes utilisations de ce thème qui devient peu à peu culte.
L'autre thème que l'on remarque dans cet Infinity War est celui très vif émotionnellement, que l'on entend notamment lorsque Thanos doit sacrifier Gamora, et lorsque la Sorcière Rouge doit sacrifier Vision. On pourrait presque l'appeler le thème du sacrifice donc, un sujet important dans le film. Ce morceau musical ne passe pas inaperçu et rend vraiment les scènes tristes. En tant que spectateur, on est touché par ces images surtout grâce à la musique.
Le reste de la bande originale accompagne très bien tout le film, sachant donne beaucoup de gravité à certaines scène. Le côté fataliste est perceptible tout du long. Alan Silvestri n'a certes pas composé ici sa meilleur bande originale, mais elle n'est pas mauvaise pour autant, loin de là.

Outre la musique, il y a un autre point qui pouvait préoccuper : les frères Russo. Réalisateurs de Captain America : Winter Soldier et Captain America : Civil War, leur style très porté sur l'utilisation de la shaky cam rendait parfois les scènes d'action confuses. Pour ce nouveau long-métrage en revanche, ils se calment un peu sur les tremblement de caméra et filment l'action de manière à ce que ce soit véritablement lisible et spectaculaire. Il y a encore des progrès à faire cependant, mais on note une amélioration qui fait plaisir et rassure un peu. Ils offrent de beaux plans larges, notamment dans l'espace. Et ils parviennent à rendre les scènes de panique générale, comme lors de l'arrivée des enfants de Thanos à New-York, crédibles notamment grâce à l'utilisation de la shaky cam justement (comme quoi, c'est utile parfois). De plus, même si certaines scènes d'action sont un peu confuses, d'autres sont bien plus percutantes. C'est le cas du combat entre Hulk et Thanos où il y a peu de coupure et où les coups se font ressentir, leur impacts résonnent. Les forces qui s'opposent son bien mises en valeur et mises en scènes.

Avengers : Infinity War n'est donc pas un film de super-héros comme un autre. De par son méchant surtout, il se démarque de la concurrence et vient se placer rapidement parmi les meilleurs. De plus, il y a plein de moments forts et le grand nombre de personnages ne pose jamais de problème au récit. Chaque sous-intrigue est bien gérée, apportant leur pierre à l'édifice. Il y aurait encore plein de choses à dire pour vanter les mérites de ce film (les enfants de Thanos presque aussi dangereux et impressionnants que leur père, l'humour bien maîtrisé qui fait mouche, le désespoir qui ressort pendant tout le long-métrage, cette fin tragique qui est du jamais vu jusque là, etc...). Ce film est un grand film de super-héros, dans tous les sens du terme. C'est un rêve de gosse qui se réalise.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1866 fois
27 apprécient · 2 n'apprécient pas

Chuck_Carrey a ajouté ce film à 6 listes Avengers : Infinity War

Autres actions de Chuck_Carrey Avengers : Infinity War