Balbutiant

Avis sur Babel

Avatar Bastien Marie
Critique publiée par le

En 2006, Babel, prix de la mise en scène à Cannes, clôturait une trilogie personnelle pour Alejandro Gonzalez Iñarritu, reprenant les récits éclatés d'Amours chiennes (2000) et 21 Grammes (2003), comme elle semblait en former une autre avec les oeuvres de ses compatriotes Alfonso Cuaron (Les Fils de l'homme) et Guillermo Del Toro (Le Labyrinthe de Pan). Le souci, c'est qu'il est le moins convaincant dans l'une comme dans l'autre, Babel offrant une vision certes ambitieuse du monde du XXIème siècle balbutiant mais dans un récit assez confus.

Par ici la bafouille : https://supermarieblog.com/2019/05/28/babel/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 84 fois
1 apprécie

Bastien Marie a ajouté ce film à 1 liste Babel

Autres actions de Bastien Marie Babel