Un modèle du genre. Alors quel genre? Ben je ne saurais pas dire. Mais ce genre de film où un facteur fantastique ne trouble pas la réalité dramatique des évènements. Une vraie bouffée d'air frais. J'ai entendu pas mal de choses sur ce film, et là je tombe sur une perle, une vraie. De l'originalité scénaristique, de la vraie, rien de comparable avant, rien de comparable après. Une perle je vous dis! Plusieurs points vont vous éclairer.

Un scénario original qui peut paraître un peu barré, mais qui au final est très terre à terre. Le jugement d'un chien sur le comportement quotidien de trois familles humaines. Assez saugrenu en soi, mais au final qui bénéficie d'un recul remarquable sur le propos réel tenu. Car oui le chien est en sorte un héros malheureux, mais ce n'est pas lui dont le film parle en vrai, dans le fond ce sont les vies qui tournent autour de lui. Et oui grande prouesse un chien créer de la densité, un simple chien créer des personnages, personnalise une histoire, lui donne du sens. Époustouflant en sachant que certains acteurs n'ont pas ce talent pour donner vie à un rôle. Un scénario profond, des histoires concrètes, un vrai fond, des vrais personnages. Un jeu d'acteur terriblement bon et convaincant, tous sont excellent. L'histoire qui raconte la vie d'un chien, de la race bull-terrier, qui passe d'un ménage à une autre d'un même quartier. Un chien, nommé Baxter, qui a des envies, des sentiments, des passions, et qui est parfois, en raison de l'extrémité du traitement qu'il reçoit se sent pousser au meurtre. Il se dit fort et ne supporte pas la faiblesse. Mais la faculté la plus importantes qu'il possède c'est un regard critique de non-humain. Se faire juger par ce que les hommes croient être un animal bête parfois, obéissant donc incapable de vivre par lui-même, voilà le comble de ce film. Quelle idée géniale de faire d'un chien le héros d'un drame humain, splendide, un chien qui d'ailleurs possède plus d'humanité que certains des protagonistes, comme ce gosse sans pitié, sans coeur, sans âme, rongé par la haine, la douleur et la violence. Trouvant son inspiration dans les images de nazis. Ce film résonne un peu comme un pamphlet de la liberté. Pour être libre il faut savoir vivre en conséquence, sans codes, en fonction le plus souvent de nos sensations, ne nous laissons pas dicter notre marche à suivre par les autres.

Alors ce film est violent par moment, souvent même, par le froideur des dialogues, par le froideur de cet univers très sombre, très vide, c'est Baxter qui donne sa raison d'exister à cet univers qui sans lui n'a aucune raison d'être. Et en réfléchissant on se rend compte du drame de la vie. Car si un chien donne de l'importance à la vie quotidienne d'individus alors où est la vie humaine? Baxter opère comme une sorte de mise en profondeur du vide de la vie de ces individus insignifiant, pleins de vide mais surtout de souffrance. C'est là que le regard de Baxter prend son importance, il agit en fonction de sa force, de ses ressentis et il voit qu'ils vivent faiblement et sans pulsions. Son cri de rage final "N'obéissez jamais" fais figure de slogan anarchique. Tous ces humains sont insignifiant par leur incapacité à poursuivre leurs désirs, à oublier leurs frustrations, à vivre leurs vies, ils sont tous incapables de poursuivre leur existence comme autre chose qu'un principe en trois termes, reproduction, violence et mort. Voilà ce qui anime les hommes et que Baxter trouve insignifiant, la faiblesse de l'être humain face à ses pulsions, face à son être, l'homme est en perpétuel renoncement de lui-même. Lui qui vit une vie de chien n'en attend pas grand chose, mais n'ambitionne qu'à la satisfaction de ses désirs, c'est bien évidement un principe très individualiste, qui se moque d'autrui, nie l'existence des autres. Cependant imaginez le formidable enseignement de se faire juger par un chien anarchiste ou tout simplement naturel? Qui ne rechigne pas, qui a des envies, des passions, des pulsions.

Outre l'intérêt de l'histoire, la réalisation est impeccable. Pas réellement de fantaisie, mais une maîtrise exemplaire du sujet. Des cadrages, des effets en tout genre tous maîtrisés et bien sentis. Il y a une formidable fluidité de l'ensable, une cohésion de bout en bout, avec des phases de séquences très imagé, du sous-entendus, du suggéré. C'est parfait, pour un sujet aussi profond pas besoin de milles fastes dans la réalisation, bien au contraire c'est admirable.

C'est à peu près tout ce que je voulais dire de ce formidable film. Un film qui a bien d'autres qualités que tout le monde peut voir en le visionnant. Un film intelligent, très bien réalisé, avec des acteurs au niveau. Un film qui ne rentre pas nécessairement dans les codes, mais qui en brise certains.
TheDuke
8
Écrit par

Le 16 février 2013

17 j'aime

3 commentaires

Baxter
TheDuke
8
Baxter

Quelle vie d'humain!!!

Un modèle du genre. Alors quel genre? Ben je ne saurais pas dire. Mais ce genre de film où un facteur fantastique ne trouble pas la réalité dramatique des évènements. Une vraie bouffée d'air frais...

il y a 10 ans

17 j'aime

3

Baxter
takeshi29
8
Baxter

Un OFNI canin

En règle générale, je m'interdis d'écrire la moindre critique si je n'ai pas au minimum de larges souvenirs d'une œuvre. J'ai vu ce "Baxter" au moment de sa sortie puis une deuxième fois il y a...

il y a 10 ans

16 j'aime

8

Baxter
Behind_the_Mask
8
Baxter

White dog

Il restait de mon enfance un souvenir embrumé et incertain. Celui d'un film français assez bizarre qui mettait en scène un chien qui pensait. Inquiétant, qui faisait sombrer dans la folie une mamie...

il y a 3 ans

12 j'aime

6

Gangs of New York
TheDuke
9

Épique

Une fresque épique, une virtuosité scénaristique, musicale, picturale et une main de maître dans la direction d'acteur. L'équation de la méthode Scorsese, comment donner un souffle épique et...

il y a 9 ans

18 j'aime

4

Baxter
TheDuke
8
Baxter

Quelle vie d'humain!!!

Un modèle du genre. Alors quel genre? Ben je ne saurais pas dire. Mais ce genre de film où un facteur fantastique ne trouble pas la réalité dramatique des évènements. Une vraie bouffée d'air frais...

il y a 10 ans

17 j'aime

3

Layer Cake
TheDuke
8
Layer Cake

Un très bon gâteau

Alors je vais être franc on arrive, on voit la distribution, le nom du film, le réalisateur, on survole le synopsis et qu'est ce qu'on voit? Ben un film de malfrats, un bon vieux film de gangster...

il y a 10 ans

13 j'aime