BEAUMARCHAIS L'INSOLENTde Edouard Molinaro

Avis sur Beaumarchais, l'insolent

Avatar littlebigxav
Critique publiée par le

Edouard Molinaro ne ménage pas sa monture et fonce à toute allure dans la période de 11 années (1773-1784) qui vont de la fin du procès Göetzman à la première de sa pièce de théâtre "Le mariage de Figaro". Adaptation d'une pièce de 1950 non jouée de Sacha Guitry. Le spectateur côtoie une foultitude de personnages sans vraiment les appréhender tous et peut se noyer un peu dans des passages biographiques à peine esquissés: les tête à tête avec le chevalier d'Eon, le montage financier et la rapacité de Beaumarchais pour sa compagnie de transports navals "Rodrigue Hortalez et compagnie" pour aider les insurgés d'Amérique. Certes on ne s'ennuie pas une seconde au visionnage de ce film, d'autant que Fabrice Luchini trouve un rôle et des dialogues à la dimension de son cabotinage et nous restitue le plaisir qu'il a eu à interpréter ce personnage hors normes. Mais tous les rôles autour de lui sont sacrifiés et n'ont aucune épaisseur. Et pour le coup on voit un film tiré à hue et à dia où le personnage central se démène dans des histoires sans consistances. C'est un peu dommage. C'est comme si nous voyions une immense bande annonce de 1h40. Jean-Claude Petit après le "Cyrano de Bergerac" de Jean-Paul Rappeneau (1990) retrouve ses marques et nous restitue une B.O. alerte et aussi insolente que Beaumarchais.

http://www.rueducine.com/classement/a-d/beaumarchais-linsolent-1996/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 921 fois
7 apprécient

littlebigxav a ajouté ce film à 1 liste Beaumarchais, l'insolent

Autres actions de littlebigxav Beaumarchais, l'insolent