Moins bon que le précédent, mais pas désagréable

Avis sur Belle et Sébastien : L'aventure continue...

Avatar Stephenballade
Critique publiée par le

Autant être clair tout de suite, cette suite donnée à "Belle et Sébastien" n’est pas à la hauteur de la réalisation de Nicolas Vanier, sans être pour autant mauvaise. Le scénario semblait pourtant prometteur, avec de nouvelles aventures montagnardes.
Pour cette séquelle, Vanier a laissé la place à Christian Duguay, le réalisateur québécois qui m’avait régalé avec "Jappeloup". Ses prises de vues sont très belles, notamment sur les plans aériens. Mais pas seulement, l’image de l’avion estropié au bord du lac alors que la brume monte me restant encore bien en tête : elle ferait un fond d’écran splendide et/ou un beau cadre.
Le scénario est ambitieux, avec du grand spectacle en supplément. Ce n’est pas vraiment une suite directe, et nous retrouvons ce petit village de montagne en septembre 1945, deux ans après avoir quitté Belle, Sébastien, César et Angelina. La montagne en elle-même suffit à nous offrir un cadre magnifique. Mais le bon effet de surprise apporté par l’adaptation de 2013 n’est plus là, et il n’y a plus la même magie non plus.
Pourtant, le début du film nous enchante par la présentation des alpages et la vie d’un village d’antan. Seulement, il y a quelques petites choses qui viennent gâcher un peu la bonne impression laissée par les premières images, et par Nicolas Vanier précédemment passé par là, ainsi que par l’ambition de ce nouveau scénario.

Un face à face avec un ours qui se termine de façon curieuse, un feu de forêt pas toujours très réaliste avec par moments des flammes à l’aspect synthétique, sans parler du fait qu’Angelina a forcément vécu au crash, cette même Angelina bel et bien vivante après une chute de plusieurs dizaines de mètres dans une cavité cachée par la pénombre et miraculeusement sans trop de bobos.

Je m’interroge aussi sur la direction des acteurs...

On ne ressent pas la moindre peur des enfants lorsqu’ils sont piégés par l’incendie.

Je ne vais pas citer tous les petits défauts car il y en a d’autres, mais ce sont selon moi les principaux.
Cela dit, il y a aussi des bons côtés. L’humour a été intégré à bon escient, le duo inattendu par l’association improvisée de César au mécanicien prête à sourire, tant dans l’attitude des deux hommes que dans les répliques.

On apprécie aussi la scène où celui qui a disparu se joint le plus innocemment du monde aux côtés de ceux qui observent l’endroit d’où il a disparu.

Les acteurs rendent dans l’ensemble une bonne copie en général, bien que j’aurai apprécié de voir davantage César en prise avec son compagnon de fortune. Il y avait la place, le film ne dure qu’1h37. Félix Bossuet trahit bien cet intarissable entêtement qui le caractérise, et parvient même à être copieusement agaçant...

Quand il cloue le biplan au sol.

Thierry Neuvic est parfait dans la peau de ce pilote aigri et bougon, au caractère forgé par un passé douloureux. A travers son personnage Pierre, il donne parfaitement la réplique à Sébastien et nous offre une belle confrontation entre deux caractères forts. Il en ressort une œuvre agréable à suivre, pas trop long, et à la musique toujours aussi enchanteresse, et qui intéressera la famille à coup sûr.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 24 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Stephenballade Belle et Sébastien : L'aventure continue...