👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Il faut toujours se méfier des buzz autour d'un film. Surtout lorsqu'ils précèdent leur sortie en salles. C'est "le meilleur film de l'année 2013" pour plein de monde, dont Quentin Tarantino. Rien que ça !
C'est toujours cool que quelqu'un comme lui permette à un film étranger de bénéficier d'un coup de projecteur que les meilleurs attachés de presse du monde n'auraient jamais pu lui apporter, mais bon… Est ce à ce point mérité ?
Sur le papier, l'histoire peut rappeler le récent Prisoners de Denis Villeneuve. Et je m'attendais à voir un film de la même trempe. Mais là où le Canadien réussissait à développer une atmosphère bien pesante et étouffante (et à poser de véritables questions morales), les deux réalisateurs Israéliens se plantent totalement.
Cet échec est en partie dû au fait qu'ils essaient constamment d'injecter une dose l'humour noir dans un scénario qui ne s'y prête pas forcément: on parle quand même ici, entre autres, de pédophilie et de torture !
Je dis pas que c'est impossible à concilier (Inglorious Bastard, C'est arrivé près de chez vous…), mais ici il y a un truc qui marche pas. Peut-être que c'est juste pas drôle. Et du coup, l'humour mal dosé ou mal employé enlève toute crédibilité au scénario et vide les personnages de toute leur profondeur. J'ai pas l'impression que le flic soit concerné, le torturé n'a pas l'air d'avoir mal (ou alors il supporte super bien, car il tombe jamais dans les pommes), et le père tortionnaire ne me donne pas l'impression d'être dévasté par la perte de sa fille. De fait, on assiste à des scènes de violence gratuites, qui ne sont en plus pas vraiment incarnées. Et c'est pas le petit twist final, qui se voudrait sûrement subtil, qui va m'aider à relativiser mon avis : ça me conforte dans l'idée que c'est un film fait par des petits malins qui jouent avec des idées borderline juste pour le fun.
Mais rassurez-vous : contrairement à ce qu'annonce Monsieur Tarantino, l'année 2013 nous a proposé des films bien meilleurs que celui-là à nous mettre sous la dent.
trevorReznik
4
Écrit par

il y a 8 ans

17 j'aime

Big Bad Wolves
trevorReznik
4

Critique de Big Bad Wolves par trevorReznik

Il faut toujours se méfier des buzz autour d'un film. Surtout lorsqu'ils précèdent leur sortie en salles. C'est "le meilleur film de l'année 2013" pour plein de monde, dont Quentin Tarantino. Rien...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

Big Bad Wolves
cinevu
7

Petit Chaperon rouge cours...

Drôle et macabre, un film dérangeant qui nous parle de torture, de crimes atroces, de pédophilie, de la culture juive, des arabes et le tout avec un regard cynique et impitoyable. C’est un bijou de...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

8

Big Bad Wolves
cinewater
5

Critique de Big Bad Wolves par Ciné Water

On peut dire que Big Bad Wolves a su se vendre. Omniprésent sur Senscritique en ce dimanche 29 juin, quand j'écris ces lignes, on retiendra surtout l'alléchante phrase présente sur son affiche "Le...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

La Grande Aventure LEGO
trevorReznik
5

Un monde super-génial où l'on paierait pour voir de la pub

Je voulais mettre plus que la moyenne, mais en fait non, quand je vois la note générale SC, ça m'énerve. Y'a quand même deux trois trucs qui font qu'on peut pas mettre un 8 à ce truc. Y'a pas à...

Lire la critique

il y a 8 ans

21 j'aime

2

Big Bad Wolves
trevorReznik
4

Critique de Big Bad Wolves par trevorReznik

Il faut toujours se méfier des buzz autour d'un film. Surtout lorsqu'ils précèdent leur sortie en salles. C'est "le meilleur film de l'année 2013" pour plein de monde, dont Quentin Tarantino. Rien...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

Kurt Cobain: Montage of Heck
trevorReznik
4

Critique de Kurt Cobain: Montage of Heck par trevorReznik

La réputation et l'acceuil critique réservé à Montage of Heck m'intriguaient. Il était clairement désigné comme un documentaire bien à part et éloigné des films érigés pour polir l'image d'une icône...

Lire la critique

il y a 7 ans

14 j'aime

1