La réputation et l'acceuil critique réservé à Montage of Heck m'intriguaient. Il était clairement désigné comme un documentaire bien à part et éloigné des films érigés pour polir l'image d'une icône (et brosser le fan dans le sens du poil). Effectivement, le réalisateur propose autre chose que l'hagiographie du chanteur de Nirvana car on a plutôt le droit à un exposé sur les doutes et les parts d'ombres de Kurt Cobain.
Si c'est pour démontrer que ceux-ci constituaient la base de la musique du groupe, je vois pas trop l'intérêt (on s'en doutait un peu non ?). Et d'ailleurs, même si l'histoire de Nirvana n'est pas le propos, j'aurais apprécié de voir un peu plus de repères et d'explications quand aux éléments qui sont exposés (Krist Novoselic est juste présenté comme un "ami" de Kurt Cobain, on ne sait rien de l'arrivée de Dave Grohl dans le film ni de son rôle dans le groupe, on ignore tout de Sub Pop, de Geffen...) : on risque tout simplement de passer à côté de certains détails (les noms de groupes envisagés par exemple), si on ne connait pas déjà un peu l'histoire de Nirvana.
A contrario, Brett Morgen n'hésite pas à étaler des documents personnels du chanteur : on pille et on anime son journal intime, on étale des vidéos de sa vie quotidienne (avait-on besoin de voir Courtney Love, les seins à l'air, partager sa salle de bain ?), on met en scène ses photos de jeunesse (avec un musique bien appuyée pour faire passer de l'émotion)... Je m'attendais franchement pas à un tel déballage ! Et un déballage bordélique qui plus est, car le montage est assez confus (on a du mal à cerner une quelconque chronologie et des liens entre les différentes séquences d'animation, les interviews ou les extraits de concerts...).
Concernant la partie animation du film, vu que c'est un des points qui étaient mis en avant par le réalisateur, j'avoue que je suis mitigé : certaines idées d'animations (les raturages et la mise en scène de l'écriture des paroles des chansons ou des dessins de Cobain) sont très réussies mais le procédé est un peu trop fréquemment utilisé sur plus de deux heures pour ne pas lasser. Par contre, les séquences inventées pour mettre en scène des enregistrements sonores existants (appels téléphoniques etc...) sont elles, d'un intérêt très (très) limité.
En bref, Montage of Heck m'a laissé un sale goût dans la bouche. Alors même qu'il montre à quel point l'intrusion des médias dans la vie de Kurt Cobain a pu lui causer du tort, il participe selon moi, de cette entreprise voyeuriste qui consiste à fouiller les poubelles d'une star et ne s'intéresse que trop rarement au plus important : la musique.

trevorReznik
4
Écrit par

Le 6 juin 2015

14 j'aime

1 commentaire

Kurt Cobain: Montage of Heck
Palatina
4

Désolé Kurt, ils ne savent pas ce qu'ils font.

En fan absolu, j'avais forcément hâte de voir Cobain, The montage of heck, décrit comme le "plus intime et innovant documentaire jamais réalisé sur le chanteur". J'avais aussi cette appréhension,...

Lire la critique

il y a 7 ans

34 j'aime

10

Kurt Cobain: Montage of Heck
-Icarus-
9

L'Homme derrière la légende

Comme énormément de monde, c'est au collège que j'ai découvert Nirvana, par le biais d'une ancienne connaissance qui, malgré mon amitié limitée pour lui (inexistante aujourd'hui), est parvenue à...

Lire la critique

il y a 7 ans

30 j'aime

21

Kurt Cobain: Montage of Heck
Nordkapp
8

If we get popular or not, it doesn't matter...

À qui s'adresse vraiment ce film ? Peut-être pas, paradoxalement, aux fans hardcore de Kurt Cobain, qui connaissent déjà chaque détail de sa vie sur le bout des doigts. Montage of Heck fait en...

Lire la critique

il y a 7 ans

18 j'aime

4

La Grande Aventure LEGO
trevorReznik
5

Un monde super-génial où l'on paierait pour voir de la pub

Je voulais mettre plus que la moyenne, mais en fait non, quand je vois la note générale SC, ça m'énerve. Y'a quand même deux trois trucs qui font qu'on peut pas mettre un 8 à ce truc. Y'a pas à...

Lire la critique

il y a 8 ans

21 j'aime

2

Big Bad Wolves
trevorReznik
4

Critique de Big Bad Wolves par trevorReznik

Il faut toujours se méfier des buzz autour d'un film. Surtout lorsqu'ils précèdent leur sortie en salles. C'est "le meilleur film de l'année 2013" pour plein de monde, dont Quentin Tarantino. Rien...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

Kurt Cobain: Montage of Heck
trevorReznik
4

Critique de Kurt Cobain: Montage of Heck par trevorReznik

La réputation et l'acceuil critique réservé à Montage of Heck m'intriguaient. Il était clairement désigné comme un documentaire bien à part et éloigné des films érigés pour polir l'image d'une icône...

Lire la critique

il y a 7 ans

14 j'aime

1