👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

35 ans après le mythique Blade Runner, cette suite était attendue comme un loup blanc non synthétique. Villeneuve allait il trahir l'une des grandes références de la science fiction au cinéma ?

Pari gagné, tout est là pour faire un nouveau chapitre de cette œuvre si à part. Telle la musique de Zimmer qui rappelle Vangelis sans le copier honteusement, le film respecte l’original sans le singer ni le dévoyer. L'ambiance est là, on a le Los Angeles pluvieux ,crade et pollué bardé de publicités criardes dans toutes les langues du monde mais aussi de nouveaux environnement

telles les plaines agricoles synthétiques, Las Vegas déserté ou les dépotoirs remplis de pillards recycleurs


, chacun leur code couleur.

Ryan Gosling joue un Joe aussi paumé et charismatique que le Deckard Harisson Ford du premier volet, et le premier plan dans sa voiture volante est un clin d’œil malin à Drive. Le reste des acteurs est à la hauteur, Ana de Armas joue une IA la plus bluffante depuis Her, Jared Leto un apprenti Dieu corporatiste bien plus malsain que le Tyrell de l'original, Harisson Ford est toujours Harisson Ford que le ciel soit loué et Sylvia Hoek une antagoniste qui sans atteindre la perfection mortelle et poétique de Rutger Hauer fait son travail. Robin Wright reprends son rôle de femme glaciale qui lui allait si bien dans House of Cards.

Quand au scénario il est aussi alambiqué que le premier avec quand même quelques passages incohérents,

(on peut venir tuer des membres du LAPD dans leur QG à plusieurs reprises un peu trop facilement)


mais reprend les thèmes centraux de Blade Runner: qu'est ce qu'être humain ? Quelle est la place des souvenirs ? Peut on tomber amoureux d'une création artificielle ?

La réalisation est parfaite comme dans les précédent films de Villeneuve. Pas d’esbroufes mais une réalisation millimétré qui rappelle le Scott des années 80 et qui en tant que producteur exécutif n'a pas lâché son bébé comme ça.

Pour les rares qui n'auraient pas vu le Blade Runner original ce film est visionable mais on perdrait beaucoup d’intérêt à ne pas voir ou revoir le premier opus.

Un soulagement et on espère une suite prochaine au vu du scénario, avec je l'espère toujours Villeneuve aux commandes.

Blade Runner 2049
Djack-le-Flemmard
5

Blade Ruinneur

Denis Villeneuve est un metteur en scène qu'on apprécie. Sicario, Enemy, Premier Contact... la plupart de ses œuvres sont puissantes, et on sait le bonhomme capable de mettre une beauté plastique...

Lire la critique

il y a 4 ans

194 j'aime

40

Blade Runner 2049
Chaosmos
9

Simulacres et simulation

Pourquoi Blade Runner 2049 ? Cette question se posait à l'annonce d'une suite aussi intrigante qu'inquiétante et force est de constater qu'elle se pose encore aujourd'hui. La nouvelle création de...

Lire la critique

il y a 4 ans

150 j'aime

32

Blade Runner 2049
Behind_the_Mask
9

Solitudes hémorragiques

Pour ne pas être seul, on se réfugie dans une mégalopole techno. On vit les uns sur les autres dans des cités dortoirs. Et personne ne se connaît. Et les rues sont remplies, de gens qui baissent la...

Lire la critique

il y a 4 ans

149 j'aime

34

Heroes of the Storm
LeReveur
9

Le MOBA optimisé et compact

NDLA: MOBA: Multiplayer online battle arena = Arène de bataille en ligne multijoueur J'ai joué (un peu) à League of Legend qui ne m'avait pas convaincu. J'ai joué (beaucoup) à DOTA2 ou avec des Team...

Lire la critique

il y a 7 ans

19 j'aime

2

Mad Max - Fury Road
LeReveur
10

MADness MAXimum FURIe OdySsée Armageddon

Critique à lire en écoutant "Blood Bag", titre 3 de la superbe bande originale, celui avec les percus du camion son <3 "Feels like hope." J'ai bavouillé pendant des mois devant le trailer, et...

Lire la critique

il y a 7 ans

15 j'aime

6

Rogue One - A Star Wars Story
LeReveur
9

Ce qu'aurait pu être l'épisode 7...

[Critique avec spoilers qui ont tous été masqués aussi faites gaffe ou vous baladez votre souris jeunes padawans] Peur d'abord... Après la semi déception du surgelé réchauffé de l'épisode 7 (voir...

Lire la critique

il y a 5 ans

12 j'aime

9