Pour 180 millions, t'as plus rien ...

Avis sur Blade Runner 2049

Avatar GrafikMoviz
Critique publiée par le

--- Je le sent pas ... ( 07/09/2017 )

Casting foireux semi-bankable, Gosling sans charisme avec un strabisme de poisson mort en guise de personnalité. En fait j'arrive pas à calculer sa face à celui là, je comprends pas sa tête.
C'est un Dicaprio moche ? Pour exciter les pisseuses ?

Pas d'unité colorimétrique sensible, d'unité d'éclairage tamisé ou de fumée, pas de grain, trop net, trop éclairé, trop propre, trop minimaliste, trop précis.

Pas de Vangelis electro-synphonique, trop synthwave, maladroitement grandiloquent, trop agressif.

Les femmes semblent bien frêles, comparées aux prédatrices amazones du premier.

Jared Leto à la place d'Eldon Tyrell ? Sans dec, une femme à barbe ... ?

A part Ford, Olmos et Bautista, c'est un casting de bourgeois fils à papa bien lisse, bien propret, bien péteux ...

Je ne suis pas un spécialiste, mais je crois même discerner des problèmes de choix de focales dans certaines scènes, une exiguïté de certains décors, ça respire pas toujours d'un point de vue spatial.

Le coté film noir expressionniste semble absent.

Le dogme initial qui s'est imposé de lui même semble avoir été zappé. Il semble qu'ils n'ont pas compris l'esprit planant du premier film et ce qui faisait son charme éthéré, sa dimension obscure, son unité relative.

Ça sent le fiasco esthétisant intégral, mais ça va faire un max de fric.

Les concessions au chiffre ont probablement flingué le concept radical de Scott. Un peu comme Besson qui colle Desplat à la musique de Valérian pour le marché américain ...., alors qu'évidemment, il fallait Serra ...

Nolan en fait, avec l'éclairagiste du premier auraient été des choix plus judicieux, je le crains ...

J'y crois plus du tout ...

--- Je confirme, viandage intégral ... ( 23/10/17 )

En ajoutant les designs intérieurs repoussants. Jusqu'au truc classieux des reflets lumineux sur les murs, devenu une faute de gout du fait de sa densité, de sa régularité et de sa fréquence de répétition. Tu crèches là dedans, tu pètes un câble au bout de 2 jours, crise d' épilepsie garantie. Ridicule et franchement bourrin ...

Ce produit aide magistralement à comprendre ce qu'implique une crise systémique dans tous les domaines : 180 millions, un concept de base génial, et c'est tout ce que t'as : 2 ou 3 fulgurances, des petites pierres volantes et un messages d'avertissement grisâtre sur ce que seront les conséquences néfastes du libéralisme économique globalisé, l'enfer sur terre puissance 10.

Un mauvais produit pour un mauvais public.

Déchéance ...

--- Blade Runner OST2 - Vangelis - NEW OST 2017 - mp3 - Cyberpunk :
https://youtu.be/ddVpCUR0KZA


.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 260 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

GrafikMoviz a ajouté ce film à 1 liste Blade Runner 2049

  • Films
    Affiche Careful

    Films Extra Cultes

    Le fait que beaucoup d'entre nous mettent des notes pourries à "Amélie Poulain", "Le grand bleu" et "Le 5ème élément", est très...

Autres actions de GrafikMoviz Blade Runner 2049