J'avais dit qu'il ne fallait pas -- spoilers

Avis sur Blade Runner 2049

Avatar pobbywatson
Critique publiée par le

-- Bon alors, Denis Villeneuve, ça va, tranquillou ? Ça s'est bien passé ? Comment t'as fait ton film ?
-- Oh oui, t'inquiète, pas si compliqué : regarde, pour l'intrigue, je me suis dit "Didi" (c'est moi, quand je me cause) "Didi, Blade Runner, c'est un film avec plein de symétries et de questionnements foufous sur ce qui fait l'humanité. Alors paf ! Je vais faire... Un truc symétrique par rapport au premier film ! Deckard, dans BR, on croit qu'il est humain, puis en fait on se dit qu'il est peut-être un réplicant ; ben là, je vais faire le contraire !
-- C'est intéressant, Denis...
-- Appelle-moi Didi, va.
-- Didi. C'est intéressant, Didi ; mais t'as pas peur que ce soit un poil simpliste au final ?
-- Naan t'inquiète : tu vois, je vais faire un super twist : en fait, le mec, il se dit qu'en fait il est pas réplicant mais qu'en fait il est né... Mais en fait c'est pas vrai, il est vraiment réplicant !
-- on en est sûr ?
-- oui.
-- pas de mystère là-dessus ?
-- non.
-- ... Pas de mystère dans un Blade Runner ?
-- non, j'ai bien fini mon travail : je réponds à toutes les questions ! Je vais pas embêter le spectateur avec une intrigue alambiquée, ça va : chaque retournement de situation est anticipé par des indices bien visibles et des flash-backs tout au long du film. Je voulais pas détourner l'attention du spectateur des jolies images. Le mystère, je l'ai fait avec du brouillard et de la pluie. C'est joli, ça fait de beaux posters.
-- C'est pas moi qui l'ai dit. Parlons un peu de ton choix d'acteurs si tu veux bien.
-- pour K, c'était pas facile : il me fallait un acteur peu expressif ; il y en a beaucoup... Alors j'ai pris celui qui avait l'habitude de se prendre beaucoup de coups. Là, le choix était évident : Ryan Gosling. Wallace était une autre évidence : Jared Leto joue souvent des gars qui ont l'air fou et dangereux, alors je lui ai donné le rôle du mec fou et dangereux.
-- et pour les femmes ?
-- casting plus difficile... Il y avait tellement de nuances subtiles à jouer ! La boss intraitable, la méchante sadique, l'épouse dévouée, la prostituée espionne au grand coeur, et la pure immaculée.
-- waouh, toutes ces facettes pour un personnage ! Faut une sacrée actrice pour maintenir la cohérence.
-- ah non, ce sont différents personnages en fait.
-- ah.
-- ahahah ! On ne va pas faire un personnage de femme nuancé, c'est pas réaliste !
-- Didi...
-- Appelez-moi Denis.
-- Denis, ça fait des archétypes...
-- c'est beau. C'est symbolique, tu vois.
-- ça veut surtout dire que tes personnages, ce sont : un inexpressif, un méchant sadique, une fée gentille, une méchante sadique, un vieux ronchon... C'est... C'est un conte. Putain c'est Pinocchio.
-- Quoi ??
-- C'est le petit garçon de bois qui croit devenir un petit garçon humain parce que la fée lui donne un coup de main.
-- C'est très bien les contes.
-- Denis...
-- Appelez-moi M. Villeneuve.
-- M. Villeneuve... J'ai rien contre les contes, mais c'est un format simple. Avec des personnages stéréotypés.
-- Oui mais... Ils peuvent avoir... Une très belle musique.
-- Si vous pouviez avoir une belle musique, pourquoi avoir embauché Zimmer ?
-- ... Oui mais... Comme dans les contes, on a une belle leçon sur l'humanité.
-- "Être humain, c'est mourir pour une cause" ?
-- Oui, c'est beau ça ; c'est fort.
-- C'est votre définition de l'humanité ?
-- ... Oui...
-- Et vous êtes fier de vous ?
-- Ben...
-- Écoutez, Villeneuve : je conçois que tout point de vue puisse être défendable. Ou presque. Mais il faut un peu étayer votre raisonnement, là. Ça manque de matière, voyez-vous. Sur quoi avez-vous construit votre pensée ? Avez-vous des références, des auteurs sur lesquels vous appuyer ? Parce que là, on dirait juste du prêt-à-penser de comptoir.
-- C'est-à-dire que...
-- Oui, Villeneuve ? J'attends.
-- Eh bien, c'est ce que dit toujours mon tonton syndicaliste. Que les patrons sont pas humains, que nous, nous nous battons pour une vraie cause.
-- Et vous pensiez pouvoir tenir 2h40 avec ça ?
-- Oui mais il y a de jolies images !
-- ... Vous comprenez, Villeneuve, qu'avec une intrigue cousue de fil blanc, des personnages stéréotypés, des basses vibrantes en guise d'ambiance sonore, et un mauvais plagiat de Pinocchio, je ne peux pas vous attribuer plus de 5 ?
-- Je suis désolé ! Je suis désolé...
-- J'attends un gros effort, pour la prochaine fois.
-- Oui.
-- Vous pouvez partir.
-- Cool ! Je vais aller m'occuper de Dune !
-- Argh lfkbfk gmmd'hyf

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 344 fois
4 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de pobbywatson Blade Runner 2049