Stand up, Beurk, beurk ,beurk.

Avis sur Blanche Gardin : Je parle toute seule

Avatar Heurt
Critique publiée par le

Attention ce spectacle est un spectacle de stand up! Oui ces mots feraient fuir n'importe quelle personne censée qui apprécient l'humour un tant soit peu drôle. Parce que stand up et drôle, il y a quelle chose qui ne va pas, c'est antinomique. Est-il possible de guérir d'une allergie au stand up? La question mérite d’être posée tant la chose stand up crée instantanément une rejet du corps et du cerveau, c'est encore pire quand se sont des comiques français qui s'essaient au genre. Mais est-ce vraiment le genre qui est mauvais? Non, car des personnes, tel Ricky Gervais arrivent à rendre ce genre hilarant. Le problème n'est pas lié au genre mais bel est bien aux mauvais qui exercent dans l'hexagone.

Blanche Gardin issue du Jamel comédie club n'était pas plus drôle que ses petits camardes, elle nageait dans les mêmes eaux que ceux qui sortent des blagues évidentes et pas drôles à la pelle, il n'y a qu'à regarder sa série Tuto beauté workingirls pour s'en rendre compte. Mais ça c'était avant. Avant quoi je ne sais pas? Mais force est de constater que dans son spectacle Blanche Gardin a fait un grand bond avec je parle toute seule. Mais si son bond l'a fortement éloigné des comiques de bases (qui vont cachetonner dans les émissions d’Arthur), ça n'est pas encore parfait. Il y a une masse de choses qui ne marchent pas, ce n'est pourtant pas qu'elle ne parle pas avec un ton propre des choses qui font sa vie. Mais ça reste parfois trop facile.

Si on prend un sketch comme première fois (qui parle de sodomie ha oui c'est pas les basiques qui vont en parler) toute la première partie du sketch m'a moyennement amusé sans atteindre le vrai rire irrépressible, alors que la salle elle esclaffe de grands rires presque à chaque réplique. Le truc de l'homme qui se conduit comme un singe qui cherche à faire rentrer un cylindre dans la bonne forme c'est un peu trop facile, ou encore dire'' la sodomie c'est un tunnel'', ces gags sont vraiment faciles et l'effet est vraiment bof, bof. Ce n'est qu'au moment de la caresse que le rire est arrivé pour ne plus s’arrêter. Blanche Gardin va parfois dans un humour trop facile, tel que le font les humoristes présents sur france inter qui écrivent leur chroniques en pensant qu'ils sont trop décalés, et résulta c'est nul. Bon elle est loin d’être nul ici, ce qui marche c'est la surprise dans la chute ou quand elle pousse loin le curseur.

Visiblement ses sketchs ont été modifiés en cour de route, est elle a bien fait, il y a des trucs bien plus drôle maintenant que dans la première version de son spectacle. Encore une fois on peut voir dans les expressions l'influence de Dieudonné, c'est n'est peut être pas volontaire il faut dire que c'est l’ensemble des comiques actuels qu'il a influencé, la plupart ont beau lui avoir craché dessus ils s'en inspirent directement ou pas il y a un avant et un après Eli et Dieudonné.
Bref, cette femme se sert de sa vie sans jamais ne s'adresser qu'au seul public féminin. Ils et elles sont tellement nombreux et nombreuses ces comiques à s'engouffrer là dedans en s'adressant à un public acquit d'avance que ça en devient lassant. Ce n'est en aucun cas d'ailleurs un signe d'ouverture vers les autres mais un bon gros repli sur des communautés de personnes. C'est surtout que ceux-ci balance des vannes qui ne sont que de lieux communs, ce qu'ils pensent être du travail n'est rien d'autre que des vannes de fumistes. Blanche Gardin parle de sa vie de femme sans jamais ne s'adresser qu'aux femmes, c'est déjà une très bonne chose, elle partage des expériences dramatiques qu'elle tourne en dérision, enfin ces expériences sont d'elles mêmes ridicules, mais faut'il encore les voir. C'est là que Gardin a comprit qu'elle pouvait s'en servir pour être drôle, car écrire des sketchs en voulant être drôle c'est là que réside l'erreur qu'elle a commise pendant des années. Elle la commet encore car il y a tout un tas de choses qui sont écrites dans le but d’être drôle. Écrire en pensant que cette phrase est drôle c'est ce qui fait que le spectacle a encore de gros points faibles.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1710 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Heurt Blanche Gardin : Je parle toute seule