A la poursuite du diamant sanglant

Avis sur Blood Diamond

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Dernièrement, je viens de critiquer les Chevaliers Blancs et j'avais conclu que pour un sujet d'actualité aussi polémique, la réalisation aurait du avoir plus d'envergure. En voilà un qui ne s'embarrasse pas d'envergure. Blood Diamond traite de plusieurs sujets différents et qui se lient entre eux : la Guerre en Sierra Leone, le traffic de diamant de guerre et les enfants soldats. Mieux ! Il apporte plusieurs points de vue différents sur le sujet entre l'empathie et le cynisme. Pari réussi ? Oh oui ! Malgré un aspect assez cliché.

Par "le réalisateur du Dernier Samouraï"

Bon, visiblement la publicité n'a pas été d'une grande aide. En effet, le Dernier Samouraï est reconnu par tous les cinéphiles pour être une allégorie de la scientologie...ouais (cela dit , je l'aime bien moi le réalisateur, il a fait le très bon Insurgé et le plutôt maîtrisé le Prodige l'an dernier ...et oui ce film n'a pas eu du succès). Cela dit, c'est travail correcte comme il a son habitude. Pas vraiment du travail d'orfèvre mais cela reste efficace et il a quand même une bonne idée de mise en scène et de narration, ce qui est un plus. Même si l'action se déroule en Sierra Leone, il n'oublie pas de montrer le point de vue de plusieurs personnages, même si ça reste globalement du classique à ce niveau-là. En effet, ce film ne propose certes pas d'idées franchement innovantes au niveau de la réalisation, mais la narration est bien faite. Mais le film est surtout porté par ses personnages et notamment le tandem Di Caprio/Honsou

Un Road Trip en Enfer

Danny Archer joué par Leonardo Di Caprio est un trafiquant zimbabwéen, ancien militaire et client de militaires sierraléonais qui va faire équipe avec Solomon afin de trouver le diamant que ce dernier a découvert, motivé principalement par l’appât du gain. Il va cependant se découvrir une certaine humanité (même s'il reste un pur connard) en affrontant à la fois les trafiquants et aussi une partie des mercenaires du colonel Coetzee.

Solomon Vandi (qu'à chaque fois je crois entendre Solomon Grundy, le zombie de DC je ne sais pas pourquoi) joué par Djimon Hounsou (oui l'esclave d'Amistad et le chef militaire de Fast and Furious 7) est un habitant sierraléonais qui a découvert le précieux diamant et se lance dans la quête afin de retrouver son fils devenu enfant-soldat. Personnage à la fois central, il incarne beaucoup le personnage central (pas étonnant qu'il ait été récompensé pour ça) et forme un duo dysfonctionnelle mais cohérent avec Danny. Il ne l'apprécie guère mais est contraint de faire équipe mais contrairement à lui , il est plus impulsif et plus déterminer à trouver son fils Dia (Kagiso Kuyper)

Le capitaine Poison (David Harewood) est le second du chef qui est au courant pour le diamant et va prendre sous son aile le jeune Dia pour en faire un enfant-soldat. Bref niveau personnalité, il s'agit d'un antagoniste tout se qu'il y a de plus classique.

Pareil pour le colonel Coetzee (Arnold Volsoo, oui c'est la momie) qui est un colonel qui semble au départ su coté de Danny mais qui se révèle aussi cupide que lui voir plus.

Et on a Maddy Bowen (Jennifer Connelly) qui est la journaliste mais qui est assez sous-utilisée. Elle veut faire un article sur les problèmes en Sierra Leone mais est vraiment transparente et ne sert qu'à possible love interest Dany. Je trouve même que la journaliste des Chevaliers Blancs beaucoup plus présente et utile, ce qui est dommage. Bon ok, elle finit par avoir son scoop mais techniquement elle n'est pas aussi présente dans le film que l'affiche veut nous faire croire, car le film ne se focalise que sur notre tandem.

Journal de Guerre

L'histoire mélange habilement de nombreux thèmes que sont le traffic de diamants en Afrique et le financement des forces armées afriquaines, tout comme le thème des enfants-soldats. Tout est très bien amené et géré dans les grandes largeurs et on sent vraiment une bonne progression et la résolution de l'histoire est vraiment bien faite. Seul problème, l'aspect cliché de l'ensemble. Je ne parle pas des personnages, car même stéréotypés, ils ont tous une bonne évolution, mais l'aspect cliché comme l'éternelle histoire d'amour entre Dany et Maddy, le sacrifice de ce dernier, le changement de veste Coetzee etc. Ce sont des choses qu'on a vu de très nombreuses fois et qui contraste avec les vrais propos du film et qui sont tous bien amenés.

Même la scène de "déconditionnement" de Dia est bien amené, même si au fond il a quand même tué des innocents le pauvre.

Bref, cela en fait un film pas aussi parfait que prévu mais tout de même bien intéressant. Je me demande si ce n'est pas à cause de cet aspect que le film n'a pas eu un seul oscar alors qu'il a été cité pour l'oscar du meilleur acteur , meilleur montage , meilleur son etc. Les seules récompenses qu'il a eu sont le Sierra Award 2007, National Board of Review Awards 2007 et le Washington DC Awards 2007 pour Djimond Hounsu en tant qu'acteur pour un second rôle. Mais bon, l'ensemble est assez prenant mais quand même classe.

Bon film de Guerre

Ce film, malgré l'aspect cliché et certains personnages pas très bien exploité, est un très bon film sur les problèmes en Afrique. Ce qui est surprenant est qu'il a tous les aspects d'un blockbuster mais qui ne néglige pas son histoire et exploite plusieurs thèmes sans se perdre. Chapeau pour Charles Leavitt qui est aussi le scénariste qui sort cette année. Un certain Warcraft.

Version fun de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 128 fois
1 apprécie

Blood Diamond est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Real Cosmic M a ajouté ce film à 14 listes Blood Diamond

Autres actions de Real Cosmic M Blood Diamond