Notorious

Avis sur Born to Be Bad

Avatar Gizmo
Critique publiée par le (modifiée le )

Au début des années 30, Cary Grant joue les utilités, le toy-boy, avec plus ou moins de réussite. Ici, il est sobre et de bon ton, pas bouffi ni trop maquillé, mais le film sert surtout d'écrin pour Loretta Young.

Liane gracieuse de 20 ans, en robes lamées qui lui collent au corps, elle réussit ici à faire avaler sa tête de poisson, dans un rôle de bad girl, comme le titre l'indique. Le film, tourné fin 1933, a été retoqué plusieurs fois par la censure et a dû subir d'abord des retakes début 1934, puis des coupes, notamment dans une scène où Loretta se bagarre avec son fils en tenue légère, qui laisse apparaître ses jambes plus que de raison. Il en reste un peu de mauvaise morale et quelques décolletés.

Mère célibataire, Loretta vit d'expédients sur lesquels le film ne s'attarde pas, on saura juste qu'elle dîne avec un homme différent chaque soir. Elle a un gosse gavroche aux oreilles géantes qu'elle élève à l'école de la rue. En faisant du patin à roulettes, le gosse se fait renverser par un camion. Se rendant compte que le chauffeur en cause n'est autre que le patron fortuné d'une entreprise de produits frais, elle pense à plumer le pigeon en l'attaquant au tribunal, gosse boiteux à l'appui. Pas de chance pour la pétroleuse, la partie adverse a filmé le fringuant garçonnet Mickey en train de faire des sauts périlleux depuis l'accident. Patatras, elle est déboutée et on lui retire la garde de l'enfant. (assistante sociale en cravate, ouille)

Donc après, elle fait des pieds et des mains pour le récupérer, ça devient pas très crédible, Cary et sa femme adoptent Mickey, tout le monde se fréquente, Loretta séduit Cary avec la bénédiction de sa femme (et ouais) pour finir par vivre une sorte de rédemption un peu précipitée.
Le film dure une petite heure, mais ça suffit largement. A voir uniquement pour Loretta.

http://flickersintime.com/wp-content/uploads/2013/04/Born-to-Be-Bad-1.jpg

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 619 fois
12 apprécient

Gizmo a ajouté ce film à 1 liste Born to Be Bad

  • Films
    Cover Festival Cary Grant itinérant

    Festival Cary Grant itinérant

    Comme une brave petite Shirley Temple, j'ai eu une révélation : Cary est l'homme le plus drôle du monde. Personne ne porte...

Autres actions de Gizmo Born to Be Bad