Bande-annonce
Affiche Boulevard du crépuscule

Boulevard du crépuscule

(1950)

Sunset Boulevard

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 12
  2. 12
  3. 15
  4. 46
  5. 126
  6. 429
  7. 1572
  8. 3227
  9. 2309
  10. 1175
  • 8.9K
  • 1.1K
  • 5.6K

Norma Desmond, grande actrice du muet, vit recluse dans sa luxueuse villa de Beverly Hills en compagnie de Max von Meyerling, son majordome qui fut aussi son metteur en scène et mari. Joe Gillis, un scénariste sans le sou, pénètre par hasard dans la propriété et Norma lui propose de travailler au...

Casting : acteurs principauxBoulevard du crépuscule
Casting complet du film Boulevard du crépuscule
Match des critiques
les meilleurs avis
Boulevard du crépuscule
VS
La Part des ténèbres

Les notes de musique crépitent et ondulent lentement avant d'envahir totalement l'espace, les crissements de pneus accouplés aux sirènes de police précèdent toujours la découverte d'un crime, une voix-off surgissant d'outre-tombe nous invite à suivre une histoire qui a tout du parfait polar. Du moins c'est ce que nous croyons mais la réalité sera tout autre, comme bien souvent au cinéma... Avant de se laisser observer, Sunset Boulevard se fait entendre et ce n'est pas par hasard....

51 8
Avatar Christoblog
4
Christoblog
Le jeu outré de Gloria Swanson a mal vieilli

Au crédit du film culte de Billy Wilder, de nombreuses qualités : une belle photo, un scénario formidablement décadent, des décors hors du commun, un hommage décalé et nostalgique au cinéma muet du grand Hollywood, des idées de génie pour le casting (Cecil B. DeMille dans son propre rôle, Erich Von Stroheim en valet/mari inquiétant), une ambiance délétère très bien rendue. Le film peine toutefois à générer l'enthousiasme du spectateur moderne. Le jeu outré (pléonasme !) de Gloria... Lire l'avis à propos de Boulevard du crépuscule

6
Critiques : avis d'internautes (112)
Boulevard du crépuscule
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Billy's idol

Comédie dramatique par excellence, Boulevard du Crépuscule nous narre avec brio le destin d'un scénariste en galère et d'une richissime ex-star du cinéma muet hollywoodien, mégalomane et narcissique... Et la première chose qui m'a frappé, c'est la qualité humoristique des dialogues concoctés par Billy Wilder, qui n'ont absolument pas vieillis ; chacun des... Lire la critique de Boulevard du crépuscule

5 2
Avatar RimbaudWarrior
8
RimbaudWarrior ·
Découverte
Les feux de la rampe

Sunset Boulevard est un monde à part, un monde où les rêves se brisent aussitôt qu’ils se concrétisent, un monde d’apparences transposant l’usine à gloire fantasmée en Gouffre aux chimères enténébré. Au crépuscule d’un Hollywood jalousé, Billy Wilder calomnie la mécanique du star system, l’invective d’un cynisme débridé, dont la noirceur n’a d’égale que les... Lire la critique de Boulevard du crépuscule

102 16
Avatar blacktide
9
blacktide ·
"Une femme pardonne tout, excepté qu'on ne veuille pas d'elle"

Joe Gillis, scénariste raté aux abois, atterrit chez Norma Desmond, alors qu'il est poursuivi par des créanciers. Lorsqu'il pénètre pour la première fois dans la demeure de celle-ci, il songe au manoir délabré de Miss Havisham, personnage excentrique et pathétique du roman de Charles Dickens. Une réflexion dont il ne sait pas encore à quel point elle va s'avérer juste. Norma Desmond est une... Lire l'avis à propos de Boulevard du crépuscule

50 5
Avatar palouka
10
palouka ·
Le crépuscule Hollywoodien

C'est en 1950 que Billy Wilder met en scène Sunset Boulevard, nom tiré de la célèbre avenue de Los Angeles où l'on trouve les villas des stars hollywoodienne. Dès 1950, c'est pourtant un boulevard crépusculaire, symbolisé par d'anciennes stars d'un cinéma et d'une époque qui n'existent plus, que l'on a oublié avec le temps et l'entré dans le cinéma parlant. Le crépuscule d'Hollywood,... Lire la critique de Boulevard du crépuscule

56 11
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·
Le sommet de son art

D'habitude, Hollywood n'est pas très tendre avec elle-même. Ca donne des films parfois drôle, souvent dramatique. Mais aucun n'atteint l'intensité dramatique, la violence, l'impressionnante qualité de cette merveille. De plus, Boulevard du Crépuscule a influencé des générations de cinéastes, de Scorsese aux frères Coen. Le drame de cette actrice, jadis star, désormais abandonnée de tous, recluse... Lire la critique de Boulevard du crépuscule

44
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·
Toutes les critiques du film Boulevard du crépuscule (112)
Bande-annonce Boulevard du crépuscule
Vous pourriez également aimer...