Chacun dans son coin.

Avis sur Brooklyn Village

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Après le réussi Love is strange, Ira Sachs creuse le même sillon new-yorkais, et louchant vaguement vers Woody Allen, vers une histoire d'amitié entre deux ados à travers la gentrification d'un acteur de théatre, venu occuper l'immeuble appartenant jadis à son père. Ce qui va mettre en péril le petit commerce situé au rez-de-chaussée où une femme, auparavant protégée, ne peut supporter la hausse des loyers.

Il faut dire que mon résumé en dit beaucoup, alors que j'ai essayé de synthétiser ; c'est dire que, comme dans Love is strange justement, il ne se passe pas grand chose. Cela dit, c'est assez court, et les acteurs, Greg Kinnear en tête, sont très bons, d'une grande justesse.
Après, on peut reprocher que de ce dernier soit en fin de compte plutôt égoïste, alors qu'il a pleinement de quoi vivre avec son bien immobilier et sa carrière qui marche, alors que cette vendeuse a l'air si gentille, conseillée par Alfred Molina. Mais c'est là la limite du film, au-delà de l'amitié entre les deux garçons, qu'il ne s'y passe pas grand chose, justement.

Il en résulte quelque chose de très sympa, mais pas plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 85 fois
1 apprécie

Autres actions de Boubakar Brooklyn Village