Bande-annonce
Affiche Cabal

Cabal

(1990)

Nightbreed

12345678910
Quand ?
6.6
  1. 6
  2. 14
  3. 44
  4. 74
  5. 152
  6. 300
  7. 392
  8. 209
  9. 72
  10. 17
  • 1.3K
  • 90
  • 1.1K

Aaron Boone est un homme qui ne se fait pas à la société, et c'est peut-être dû aux cauchemars et aux visions qui le hantent chaque nuit. Pour soigner ce qu'il croit être une psychose, Boone consulte un psychiatre, le docteur Philip K. Decker. Mais les visions se font plus intenses, il rêve chaque...

Casting : acteurs principauxCabal
Casting complet du film Cabal
Match des critiques
les meilleurs avis
Cabal
VS
Ce n'est pas parce qu'un type porte une tunique de moine que ça fait de lui quelqu'un de bien

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. C'est ce qu'a dû se dire Clive Barker en décidant d'adapter son propre roman. Le bougre nous avait déjà apporté Hellraiser entre autres et avait donc déjà une connaissance de ce métier pour espérer ne pas foutre en l'air son propre projet. Puis il a su s'entourer de personnes compétentes pour l'aider à arriver à ses fins. L'univers présenté est foutrement intéressant! Le bestiaire est simplement énorme. Je m'étais régalé devant le...

11 6
Festival d'abracadabrances agitées

Un jeune homme obsédé par ses cauchemars part à leur rencontre dans le monde sous-terrain d’un cimetière où vivent une armée de monstres, non-morts et autres fantaisies rocambolesques, dont l’incroyable variété de masques et d’apparences constitue le principal atout du film. Bientôt rattrapé par sa petite amie, la joyeuse communauté devra se défendre pour ne pas se faire décimer par une armada de policiers agités, leur shérif brutal déguisé en général d’armée et un psychiatre tueur... Lire l'avis à propos de Cabal

1
Critiques : avis d'internautes (21)
Cabal
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le Peuple de la Nuit

Je viens de finir le Director's Cut sorti il y a peu et qui, contrairement à la rumeur ambiante, n'est pas le Cabal Cut de 2h40, version fourre-tout fantasmatique mais sentant plus la compilation envers et contre tout que le véritable film cohérent, mais bien un director's cut qui rétablit la vision que Clive Barker souhaitait offrir de son film. Et c'est une réussite, même si à quelques rares... Lire l'avis à propos de Cabal

13
Avatar toma Uberwenig
8
toma Uberwenig ·
Critique de Cabal par Gilles Da Costa

Petit compte rendu de la Nuit Clive Barker qui s’est déroulée au PIFFF le Samedi 24 Novembre de 20h à 6h30 environ (mes yeux étaient trop boursouflés pour lire l’heure plus précisément...). Une nuit dantesque dans tous les sens du terme durant laquelle furent projetés dans l’ordre Nightbreed: The Cabal Cut , Hellraiser le pacte, Hellraiser : Les écorchés et Candyman. J’écris ces lignes le lundi... Lire l'avis à propos de Cabal

8
Avatar Gilles Da Costa
8
Gilles Da Costa ·
Critique de Cabal par BaNDiNi

Sorti en Europe sous le titre CABAL, ce film avait fait les belles soirées de mon magnétoscope à l'époque ou je louais des VHS par kilo chaque week-end. Signé par Clive Barker (monsieur Hellraiser), du bouquin jusqu'à la réalisation, le film a prit un petit coup de vieux. Un peu comme les premiers films de Wes Craven où la mise en scène transpire le télévisuel, on a souvent l'impression de... Lire la critique de Cabal

4
Avatar BaNDiNi
6
BaNDiNi ·
La différence au cimetière

Nightbreed s’empare de toute une galerie de freaks auxquels il accorde un rôle on ne peut plus ambivalent : ils sont monstrueux et terriblement tragiques à la fois, à mesure que le spectateur s’engouffre dans ces sous-sols grouillant de créatures qui sont autant de membres d’une même et grande famille contre laquelle s’acharne un seul et même docteur. C’est dire que le film... Lire la critique de Cabal

3
Avatar Fêtons_le_cinéma
8
Fêtons_le_cinéma ·
Découverte
J'avais pourtant la version longue

On comprend très vite le propos sur la tolérance... Mais en deux heures de métrage, celui-ci a le temps de devenir niais. On enchaîne les ruptures de ton et on se demande depuis la 20e minute quand le protagoniste va fumer son psy. Et on attend. Et on attend. Et à la fin l'amour gagne même si on ne croit jamais à ce couple. C'est surtout la générosité des maquillages qui "sauve" le... Lire la critique de Cabal

1 2
Avatar Alexis Adjami
5
Alexis Adjami ·
Toutes les critiques du film Cabal (21)
Bande-annonce Cabal
Vous pourriez également aimer...