Un film qui fait genre

Avis sur Captain America : Civil War

Avatar Clément Da Costa
Critique publiée par le

Le film fait genre de créer une division au sein des Avengers (parce que c'est à la mode de faire des choses "matures" dans les films de super-héros). Ils avaient déjà essayé dans L’Ère d'Ultron mais ça n'avait pas marché. Dans ce nouveau film, ça ne marche pas non plus. À part pour Captain America et Iron Man (et peut-être un ou deux autres) on ne connaît pas les motivations (autres que "that's the right thing") des autres super-héros qui choissent de rejoindre un camp plutôt que l'autre.

Batman V Superman s'est servi d'un affrontement entre super-héros pour illustrer une opposition philosophique sur Dieu et sur le niveau de sécurité et de prévention qu'une société doit avoir. Civil War fait l'inverse : il se sert d'une soit-disant réflexion politique pour justifier que des Avengers vont se foutre sur la gueule avec d'autres Avengers. Au final, on n'assiste à aucun vrai propos, seulement à une baston.

C'est ça le problème du film : il fait genre qu'il a un fond mais il n'en a pas. Tout ça pour paraître intelligent et pour être qualifié de chef d'oeuvre par la presse d'aujourd'hui qui sabre des films vraiment intéressants pour dire que des blockbusters 100% CGI sont fascinants parce qu'ils ont "traité" un sujet.

Je n'ai pourtant rien contre les films sans fond. J'adore même les films "contemplatifs" comme Only God Forgives.

Mais je n'aime pas les films qui font genre. Les films qui vous font croire à quelque chose et qui au final vous offrent the same old shit, sans prendre aucun risque. La bande-annonce et le marketing du film m'ont fait croire à un vrai film intelligent, à un vrai affrontement philosophie entre les super-héros. Et franchement, ils auraient carrément pu aller dans ce sens-là : faire un film sérieux sur 20 autres (les Marvels sont prévus jusqu'en 2028 au moins), même si c'est plus risqué que de reproposer un énième film de gentils qui mangent des pizzas après avoir battu un méchant, ils auraient pu tenter.

Mais non, il n'en a rien été. Spider-Man se bat pour faire son faillot devant Iron Man, Black Panther pour venger son père et les autres on ne sait pas. La seule vraie opposition dans ce film est celle entre Captain America et Iron Man, mais elle ne repose en aucun cas sur la place que doivent avoir les Avengers dans le droit international. Au contraire, c'est pour une affaire personnelle que la tension entre les deux va être la plus forte.

Bref, du bullshit.

Et qu'on m'explique pourquoi le film s'appelle "Captain America" et pas "Avengers".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 277 fois
3 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Clément Da Costa Captain America : Civil War