Viggo Versus Wild

Avis sur Captain Fantastic

Avatar Bibilolo01
Critique publiée par le

Bon, personnellement, je n'aurais pas choisi ce titre, ça induit les glandus en erreur, on m'a d'ailleurs sorti « Nan ça m’intéresse pas, j'aime pas les films de super héro » … mais mis à part ça, je déclare que ce film est mon coup de cœur de fin d'année 2016 …

En gros le speech :
Ben, un homme intelligent et débrouillard, choisi d’élever ses enfants lui même dans une foret du Nord Ouest des Etats Unis à l’écart de la société. On suit donc la vie de cette étrange famille dont le quotidien est composé d’entraînements physique, de combats, de chasse, de cueillette et d'apprentissage de sujets pointu aussi divers que la médecine, la politique, la littérature ou la philosophie.
La figure du père de famille incarnée par un Viggo qui comme d'hab' envoi du pâté, applique sur lui et ses enfants la doctrine « un esprit sain dans un corps sain », il endurcit et éduque ses enfants afin d'en faire des êtres complets, forts physiquement et mentalement, cultivés, capable de penser par eux même avec un esprit d’analyse aiguisé … en deux mots, des « philosophes roi » pour reprendre l'expression de leur mère;
Le film s'articule d'ailleurs autour de la mort de celle-ci, que l'on aperçoit qu'au travers des rêveries de son mari.
Durant l'intrigue les enfants sont confrontés à la société et on réalise le décalage, pour ne pas dire le fossé qu'il a entre eu et le monde extérieur, aussi bien en terme de codes sociaux qu'en culture générale.

Le film fourmille de petites idées et pics humoristique du genre « Noam Chumsky day » à la place de Noel, le faux malaise, les vannes sur les chrétiens et l’obésité américaine etc.. et c'est ce genre de détails qui rend la petite troupe vraiment attachante.

C'est une satire intelligente qui montre un mode de fonctionnement alternatif, irréalisable en réalité car beaucoup trop extrême, mais qui montre du doigt les failles et l'inutile opulence de notre mode de vie.

Alors ouais, c'est idéaliste, utopique, romancé mais c'est vraiment rafraîchissant. Et moi j'aime quand on me rafraîchit..

Matt Ross pousse très loin le concept de vie en autarcie en créant une sorte de bulle idéaliste dans laquelle il célèbre un mode de vie alternatif et arrive à être extrême sans tomber dans le cliché ; Il essaie de nous montrer les avantages, les inconvénients et surtout les limites de ces deux modes de vie diamétralement opposés et laisse supposer qu'un compromis nuancé est sans doute possible.

Pour un premier film, Matt ( tu permets que je t'appelles Matt?) tu a réussi à accoucher d'une œuvre très personnelle et déjà je dis bien joué.... et j'ai hâte de voir ce que tu va nous faire par la suite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 163 fois
1 apprécie

Autres actions de Bibilolo01 Captain Fantastic