La société de Platon

Avis sur Captain Fantastic

Avatar Himura  haku
Critique publiée par le

Ben père de famille de six enfants vit dans une forêt luxuriante du Nord-Ouest des États-Unis, ils jouissent ensemble d'un confort correct, entre modernité et simplicité. Leurs journées sont rythmées par des entraînements physiques et de longues lectures sur des sujets aussi pointus que variés, qu'ils analysent et dont ils débattent ensemble accompagnés d'une formation musicale ludique. Plus globalement ils reçoivent une éducation tournée vers l'éveil de soi et de leur environnement. Vivant en complète autarcie dans une marginalité assumée en opposition au modèle commun, ils vont être confrontés à un drame familial qui va contraindre la troupe à quitter la forêt pour affronter la civilisation.

C'est bon vous suivez ? ça vous donne envie ? Projetez-vous encore un peu plus loin, allez-y !

Ce film résonne comme une révélation, comme un écho lointain à nos fantasmes enfoui, c'est une approche différente à l'éducation, une invitation à l'esprit critique, à la connaissance, c'est un trait de lumière qui transperce l'opacité d'une société sclérosée qui montre sans cesse les failles de son fonctionnement et que tout à chacun connaît.

Par leur mode de vie, orienté vers la survie, le respect du vivant, le développement du corps et de l'esprit "Mens sana in corpore sano", on découvre une alternative incroyablement riche et attrayante mais chaque chose ayant ses propres limites, les enfants, aussi brillants soit-ils vont payer cher leur marginalité, car complètement incapables de se mêler à la société, ils sont comme hermétiques à celle-ci, à ses valeurs mais aussi à ses acteurs "nous".

Si l'Homme est un animal politique selon Aristote, il ne l'a jamais été autant que dans ce film. Son besoin d'affiliation est tout aussi puissant que sa nécessité de se pétrir de croyances et de certitudes. Et ici ces deux notions entrent en contradiction dans un humour cynique qui se distille petit à petit à travers les répliques cash et provocatrices.

On assiste à une réflexion philosophique sur le regard à l'autre, sur l'acceptation de la mort, ce à quoi s'ajoute la doctrine de Sartre "ce sont nos actes et non nos paroles qui nous définissent".

Pour finir il y a aussi l'interdiction d'énoncer le mot "intéressant" car celui-ci est considéré comme vide de sens. Cette interdiction traduit une recherche de précision et surtout la volonté d'apposer des mots sur des pensées confuses ou complexes, j'adore !!!

Bref vous l'aurez certainement compris ce film est une pépite comme on n'en trouve pas souvent.
Il transpire l'originalité et l'intelligence, je suis FAN !!!

Je n'ai plus qu'à vous souhaiter, BON FILM !!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 513 fois
2 apprécient

Himura haku a ajouté ce film à 2 listes Captain Fantastic

Autres actions de Himura haku Captain Fantastic