La suite la plus improbable de l'année

Avis sur Cars 2

Avatar kwyxz
Critique publiée par le

J'avais lu tellement d'avis négatifs sur ce film (moyenne de mes éclaireurs : 3/10) que je m'attendais réellement au pire. Il faut bien avouer que le premier épisode de Cars, s'il ne m'avait finalement pas déçu, était loin de faire l'unanimité. Aussi l'idée de donner une suite à ce film déjà bien casse-gueule ne m'était pas apparue comme la meilleure de l'année.

Coupons court au suspense: ce n'est pas fameux. Ce n'est probablement pas la catastrophe non plus.

Le premier Cars avait fait de Lightning McQueen le héros, le second épisode met en avant Mater la dépanneuse, sidekick débile propulsé ici au rang de personnage principal. Pourquoi pas après tout, rien n'oblige de conserver le même héros, un Toy Story avec Rex perso principal je signe tout de suite; l'idée aurait donc pu être bonne si Mater n'était pas tout bonnement insupportable tellement il est con. Un sidekick idiot, ça passe quand il n'est qu'un sidekick. Quand il est présent sur la majorité des scènes, ça coince. C'est pour ça que Joe Pesci dans l'Arme Fatale 2, ça passe. Dans l'Arme Fatale 3, ça saoule.

Le scénario est une histoire d'espionnage sur fond de courses automobiles tout autour du Monde. Associé malgré lui à des agents secrets, Mater doit essayer de comprendre qui s'acharne à saboter la promotion d'un nouveau carburant écologique révolutionnaire. Les passages d'espionnage ne sont pas complètement mauvais, il y a des trouvailles intéressantes, mais la résolution finale sort d'absolument nulle part et est une véritable insulte à l'intelligence. J'ai du coup un peu de mal à saisir qui est le public visé. C'est trop simpliste pour un adulte. C'est bien trop compliqué pour un enfant qui n'y comprendra rien et demandera pourquoi on ne voit pas tout le temps des courses.

Techniquement rien à redire, c'est tout bonnement époustouflant, mais il manque ce génie, cette patte Pixar, celle qui rend un film d'animation magique. Dreamworks aurait pu sortir ce Cars 2, parce que rien ne le différencie du reste de la production d'animation si ce n'est sa qualité technique. Il n'est pas impossible que les notes *très* basses vues ici et là viennent de l'exigence attendue désormais du moindre film Pixar. Après le Mission Impossible bourré de défauts de Brad Bird et le désastre John Carter d'Andrew Stanton (quand bien même Pixar n'est pour rien dans ces deux films, les réalisateurs ont l'étiquette du studio collée à la peau), c'est peu de dire que Brave a intérêt de méchamment être bon pour redorer le plumage d'un studio qui est en ce moment en roue libre, et les dénégations de John Lasseter n'y changeront rien. Dire de sa dernière production qu'elle est "a special film" est curieusement révélateur. Quand on dit à un gamin qu'il est "a special kid", ça veut bien dire ce que ça veut dire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 667 fois
13 apprécient

Autres actions de kwyxz Cars 2