Cars 3, la fin de Flash McQueen

Avis sur Cars 3

Avatar Kiady Rakotolahy
Critique publiée par le

Qui se souvient du film Cars ? Si personne, je ne vous en veux pas. Ce n'était pas spécialement un film marquant. Film correct sans grande prétention, une suite plutôt navrante a vu le jour en 2011.
Puis arrive sur les Internet un teaser sombre montrant une voiture victime d'un carambolage, suivi du titre, Cars 3. S'ensuit une hype autour de la venue de ce film, dont beaucoup attendait sa venue.

Fort heureusement, le film redore le blason entaché par son prédécesseur et nous offre un film qui n'a pas à rougir de Vaïana ou Zootopia, sortie l'an dernier. Ici, Flash McQueen voit le monde de la course muter lentement avec la venue des voitures de courses high-tech surpassant de loin les vétérans, particulièrement Jackson Storm, petit nouveau dans la compétition fan de McQueen avant de devenir pro. Comme on peut s'y attendre, face à ces bolides nouvelle génération, McQueen ne fait pas le poids et est poussé lentement vers la retraite. Mais la voiture de course a encore de la hargne à revendre et ne veut arrêter que quand LUI l'aura décidé. S'ensuit alors un entraînement et un voyage pour trouver comment concurrencer la nouvelle génération quand on n'arrive plus à suivre.

Autant le dire, Cars 3 est le meilleur des trois films, autant que Iron Man 3 est le meilleur de la trilogie. Si dans le 1, on suivait un McQueen prétentieux qui pensait n'avoir à apprendre de personne qui devenait petit à petit un type plus humble qui prend plus en compte l'avis d'autrui, dans Cars 3, on suit un McQueen qui a toujours l'oeil du tigre mais dont les performances sur le circuit ne suivent plus. Alors que ses camarades coureurs prennent tour à tour leur retraite pour laisser place à la nouvelle génération, McQueen s'y refuse et veut montrer au monde qu'il n'est pas hors du coup. Traitant du passage de flambeaux, de l'acceptation du temps qui passe ; du progrès... Le troisième Cars est le film de la maturité dans ses thèmes en même que Flash McQueen prends conscience qu'il doit mûrir davantage dans son monde en plein changement et qu'il ne doit plus admirer son mentor feu Doc Hudson mais devenir comme lui...

Film à voir en famille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 611 fois
1 apprécie

Autres actions de Kiady Rakotolahy Cars 3