Bande-annonce
Affiche Ce qui nous lie

Ce qui nous lie

(2017)
12345678910
Quand ?
6.8
  1. 1
  2. 16
  3. 38
  4. 95
  5. 199
  6. 624
  7. 1208
  8. 738
  9. 169
  10. 40
  • 3.1K
  • 323
  • 1.5K

Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace...

Casting : acteurs principauxCe qui nous lie

Casting complet du film Ce qui nous lie
Match des critiques
les meilleurs avis
Ce qui nous lie
VS
Avatar Docteur_Jivago
7
La Fermentation des Sentiments

Alors que j'ai découvert son cinéma assez jeune, je dois bien reconnaître que j'aime beaucoup Cédric Klapisch, notamment sa façon de dresser le portrait d'une génération (Le Péril Jeune, sa saga L'Auberge Espagnole...) ou de tisser des liens entre humains, étudier les rapports familiaux ou encore les tranches de vies (Un Air de Famille). Ici, il s'intéresse à la transmission d'une génération à une autre et aux rapports familiaux, que ce soit entre enfants...

34 3
Klapisch kaput

Le point de départ du nouveau Cédric Klapisch (écrit avec Santiago Amigorena, le complice des débuts) ressemble étrangement à celui de Six feet under, la série culte des années 2000, mais ramené au monde du vin en Bourgogne (et non plus à celui des pompes funèbres à Los Angeles) : Jean revient parmi les siens à la mort de son père et va devoir reprendre le flambeau du domaine viticole avec sa sœur et son frère, chacun tentant de s’épanouir dans une fraternité retrouvée et leurs... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

16 3

PostsCe qui nous lie

Critiques : avis d'internautes (71)
Ce qui nous lie
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
" le millésime du cœur ! "

Cédric Klapisch, le réalisateur de "L'auberge espagnole" du "Péril jeune" et de "Ma part du gâteau" pose sa caméra citadine pour une fois n'est pas coutume, filmer le monde rural et tant mieux pour nous. Avec "Ce qui nous lie", Klapisch va nous empoigner et nous cueillir littéralement comme le raisin accompagnant cette magnifique chronique familiale douce amère. Jean (Pio MarmaÏ) a quitté sa... Lire la critique de Ce qui nous lie

1
Avatar RAF43
8
RAF43 ·
Découverte
Un premier cru

Quand on a grandit avec Cédric Klapisch, que Cédric Klapisch sort un nouveau film, que ce film se passe en Bourgogne et parle de vin, qu'il se déplace à France Inter pour en parler, qu'il n'en parle pas à Éva Bettan mais à François-Régis Gaudry, le dimanche matin, dans l'émission de radio gastronomique "On va déguster", que son passage et que les extraits entendus vous enthousiasment... hé... Lire la critique de Ce qui nous lie

10
Avatar Arnaud Malon
9
Arnaud Malon ·
Des clichés à la pelle, mais une sensibilité intacte

Ce qui nous lie, pour faire bref, présente les habituels défauts d'un Klapisch, qui pourront être vus suivant le point de vue comme des qualités : une grande générosité dans la mise en scène qui avoisine souvent la facilité ou le mauvais goût, une bonne direction d'acteur, qui peut s'approcher du cabotinage, et une faculté assez sidérante à réussir certaines scènes et à en rater d'autres.... Lire la critique de Ce qui nous lie

9
Avatar Christoblog
4
Christoblog ·
Une comédie dramatique touchante et drôle, pleine de chaleur humaine, pour un Klapish en grande form

Cédric Klapish s’est essayé à de nombreux genres durant sa carrière mais force est de constater qu’il n’a pas son pareil lorsqu’il fait le choix de croquer des tranches de vie dans leur plus simple expression. Il l’a prouvé avec sa trilogie culte et auréolée de succès inaugurée avec « L’auberge espagnole », poursuivie avec « Les Poupées russes » et terminée avec « Casse-tête chinois », où il... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

16 1
Avatar Rémy Fiers
8
Rémy Fiers ·
Histoire viticole de Taille et de Bonde

Je n'avais pas vraiment envie de voir ce film. Mais le nom de Klapisch, (et les critiques globalement positives sur le site) m'ont finalement convaincu. La tonalité générale du dernier Klapisch est la mélancolie. Peu appuyée cependant, mais renforcée par des flashbacks nostalgiques discrets, où le père est présent aux côtés des enfants, et étayée par la justesse du jeu des acteurs Pio Marmaï,... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

6 1
Avatar Zolotoï
7
Zolotoï ·
Toutes les critiques du film Ce qui nous lie (71)
Bande-annonce
Ce qui nous lie
Vous pourriez également aimer...