Un road-movie qui fleure bon l'asphalte.

Avis sur Cent mille dollars au soleil

Avatar RENGER
Critique publiée par le

Cent mille dollars au soleil (1964) est l'adaptation de "Nous n'irons pas au Nigéria", un roman de Claude Veillot (paru en 1962). Aux premiers abords, le film nous fait penser au Salaire de la peur (1953), mais ce qui fait toute la différence ici, ce sont à la fois la prestation des acteurs, les splendides paysages magnifié par l'utilisation du Scope et du noir & blanc, une excellente initiative de la part de Henri Verneuil (Le Clan des Siciliens - 1969 & Peur sur la ville - 1975), sans oublier bien évidemment, les dialogues signés Michel Audiard. On a véritablement affaire ici à un western d'un nouveau genre, où les cow-boys et les cheveux sont remplacés par des routiers et des poids lourds. S'ensuit alors pendant près de 120 minutes, une chasse à l'homme en Afrique du Nord (au Maroc pour être précis).
Un film culte dans le paysage cinématographique français, qui avait fait grand bruit à l'époque (et qui peut en faire encore aujourd'hui, à cause de son côté colonialiste assumé). Un scénario très simpliste, mais agréable à voir et à entendre, grâce à l'écriture d'un Michel Audiard toujours aussi percutant et une belle brochette d'acteurs (Jean-Paul Belmondo, Lino Ventura & Bernard Blier) qui nous entraîne dans leur road-movie qui fleure bon l'asphalte.

http://qr.net/ivn

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 748 fois
6 apprécient

Autres actions de RENGER Cent mille dollars au soleil