Affiche César et Rosalie

Critiques de César et Rosalie

Film de (1972)

Rosalie, Rosalie - Oh Rosalie, Rosalie - Ah

Il y a dans cette évocation de la petite bourgeoisie parisienne du début des années 70, le lourd héritage de Mai 68 qui en libérant la femme, l'éloigna de la cuisine, et de la vaisselle aussi. Obligeant l'homme, habitué à plus de 2000 ans de soumission féminine, à se remettre à niveau, et fissa, sous peine de goûter aux plaisirs interdits de l'amitié virile, même si, comme d'habitude le Sami... Lire la critique de César et Rosalie

47 38
Avatar DjeeVanCleef
7
DjeeVanCleef ·

La recherche du bonheur

Dans ces années 1970 qui verront la société fortement évoluer, Claude Sautet continue de dresser le portrait de sa génération et d'une classe moyenne d'origine populaire où, derrière l'apparence heureuse de cette petite bourgeoisie, se cachent de nombreux problèmes. Ce que j'ai toujours admiré dans le cinéma de Claude Sautet, de Lire la critique de César et Rosalie

46 9
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·

Parcours par cœurs.

L’une des premières séquences de César & Rosalie met en scène la rivalité des deux hommes qu’elle aime, César et David, au volant de leur voiture dans la campagne. On se dépasse, on coupe à travers champ, dans un mélange de bonhommie et de défi beaucoup plus profond. Cette utilisation de la voiture comme métaphore du trajet de vie et de dynamique sentimentale... Lire l'avis à propos de César et Rosalie

36
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Le combat des chefs

Par amour d'une femme, deux hommes vont s'affronter à fleurets pas toujours mouchetés. L'emportera celui qui saura le mieux être sincère avec elle et avec lui-même. C'est à peu près le résumé de ce chef-d'oeuvre supplémentaire dans la filmographie de Claude Sautet, cinéaste de la beauté et de la grandeur des sentiments. Encore une fois, les péripéties de ses personnages ne sont utiles que... Lire l'avis à propos de César et Rosalie

25 5
Avatar Jambalaya
8
Jambalaya ·

La beauté a un nom

Je retiendrai de cette histoire de triangle amoureux, l'impassibilité de Samy Frey, les coups de sang de Montand. Mais surtout, surtout, je verrai longtemps encore, imprimée à tout jamais sur ma rétine, la beauté polaire de Romy Schneider. Elle est pour moi le pendant blond et réservé d'Isabelle Adjani dans Lire l'avis à propos de César et Rosalie

22 4
Avatar Brune Platine
7
Brune Platine ·

Parce que c'était Lui, parce que c'était Elle

"Tout est tellement juste qu'on ne peut pas être pas juste et être contre" (Romy, interview par Jacques Chancel pour Les Choses de la vie dans l'émission Radioscopie, 1970) Je crois que je n'aurais jamais plus de tendresse et de fascination que pour les films de Sautet avec Romy : parce que c'était lui, parce que c'était elle. Et peut être précisément... Lire la critique de César et Rosalie

9 1
Avatar Rominette
10
Rominette ·

Critique de César et Rosalie par Alligator

Je suis d'abord sorti du film avec une interrogation morale presque, une indéfinissable perplexité. Pourquoi ces personnages sont-ils ainsi ballotés dans leur indécision? J'ai eu du mal à les accepter tels quels. Enfin... indécis, seulement Rosalie (Romy Schneider) et David (Sami Frey), lequel m'a sauté à la mémoire (l'identification personnelle jouant à plein régime), pour le coup d'une manière... Lire l'avis à propos de César et Rosalie

6
Avatar Alligator
8
Alligator ·

Critique de César et Rosalie par abarguillet

Claude Sautet représente, dans le courant de la Nouvelle Vague, un cinéma sans prétention particulière, proche de ces choses de la vie qui concernent chacun de nous, tranches d'existence finement observées par un cinéaste qui parait aimer sincèrement les gens dont il rend si bien, par l'image et le dialogue, les joies et les peines quotidiennes. Né le 23 février 1924 à Montrouge, Claude Sautet... Lire la critique de César et Rosalie

7 3
Avatar abarguillet
9
abarguillet ·

Comme elle était belle...

En 1972, Romy Schneider a 34 ans ; encore dix ans, et elle se donnera la mort et, dans ses dernières années, il y aura un voile de tristesse qui descendra graduellement sur son regard… En 1972, elle n’est plus depuis longtemps la très jeune femme si lumineuse, presque une enfant que le monde entier a adulé dans la série des Sissi : cela fait dix ans – aussi, déjà ! – qu’elle... Lire l'avis à propos de César et Rosalie

7 4
Avatar Impétueux
7
Impétueux ·

La tragédie de Séraphin Lampion

C’est réglé comme du papier à musique : deux hommes, une femme. Le premier, qui offre tout, mais voit sa douce s’envoler. L’autre, qui n’offre que son silence, et recueille insensiblement la fuyarde. Plus j’y repense et plus je crois que Bertrand Blier a voulu répondre à César et Rosalie, lorsqu’il a tourné Trop belle pour toi : il inverse la situation et prend un homme, tiraillé entre deux... Lire la critique de César et Rosalie

6 3
Avatar Wakapou
9
Wakapou ·