Volare avec les Gipsy Kings

Avis sur Chat noir, Chat blanc

Avatar Zolotoï
Critique publiée par le

Matko veut essayer de faire des affaires avec Grga, parrain de la communauté gitane et lui propose de détourner un train d'essence des Popofs.
Mais c'est Dadan, un narvalo rigolard qui tourne à la coke qui double Matko en le droguant. Le pitch laisse penser à un film de gangsters mais il n'en est rien, même si c'est aussi un film de gangsters sans en être un. Mais c'est aussi un crossover de mariages, de vie, de morts qui ressuscitent, d'amour, de haine et surtout un vrai délire porté par la musique déjantée de Goran Bregovic.

Le chat noir et le chat blanc sont les seules notes en noir et blanc de ce film coloré, chat-oyant où les animaux participent à la folie et où le Danube sert de décor à une délirante parade, dans un décor de fête foraine permanente. Les chats sont les témoins du mariage final mais le film aurait tout aussi bien pu s'appeler alcool blanc-alcool noir, oies blanches-porc noir ou coccinelle-pitbull terrier.

Les acteurs sont tous très laids avec leurs dents en or, mais il y a Branka Katic (22 ans à l'époque) dans le rôle d'Ida qui justifie à elle seule de voir le film.

C'est un film festif, spontané, un bouillonnement rythmé par la chanson Bubamara (Coccinelle), à écouter très fort. Encore plus fort !

Đinđi-rinđi, Bubamaro
C'knije, šužije,
Ajde mori, goj romestar...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 145 fois
5 apprécient

Zolotoï a ajouté ce film à 2 listes Chat noir, Chat blanc

Autres actions de Zolotoï Chat noir, Chat blanc