Chat - otique

Avis sur Chat noir, Chat blanc

Avatar Monsieur_Cintre
Critique publiée par le

Je ne pensais vraiment pas apprécier Chat Noir, Chat Blanc. Après 15 minutes, je me suis dit que je n'étais pas dans la bonne optique pour regarder un film avec une ambiance si particulière. J'ai persévéré, et suis heureux d'avoir finalement pu cerner l'univers de Kusturica, que je viens de découvrir.

Par une extravagance emphatique, Kusturica souhaite retranscrire la folie innocente propre à la culture tsigane. En effet, ce film est un chaos sonore et visuel, entre les fanfares inaltérables et les animaux de ferme qui peuvent s'immiscer dans le cadre à peu près n'importe quand (que ce soit des chèvres, des oies, des chevaux ou ce cochon dévorant la carrosserie, servant de fil rouge).

La peinture que Kusturica fait du mode de vie gitan donne une véritable impression d'insolite, de loufoque, de désordre, mais tout cela reflète aussi une façon différente de profiter de la vie. Même les évènements les plus difficiles deviennent surmontables grâce à la joie de vivre inhérente à leur mode de pensée. Tout laisse exprimer une fantaisie sans limites, d'abord fatigante, puis finissant par devenir fascinante.

Rien n'est sérieux dans ce film, même la mort est décomplexée, et tout ce qui relève de l'armement devient normal : Dadan peut tirer des coups de fusil à l'arrivée au mariage ou jongler avec des grenades, ça ne choque personne. D'après la critique d'Impétueux, ce film s'apparente à un dessin animé, et il est vrai que certains gags sont presque cartoonesques, avec les nombreuses cabrioles, les gueules édentées, la fuite dans le tronc creux, la dame qui retire non sans classe le clou de la planche...

En définitive, rien n'est crédible : ce film est une grande farce : il veut amuser et il y parvient. Même si l'histoire met un peu de temps à se mettre en place, toute la seconde partie, au rythme effréné, fait vraiment office de bouquet final. C'est dans cette partie que le film prend son essor, et qu'il parvient à me décrocher quelques rires francs, seul devant mon écran.

Bien qu'il s'agisse d'une comédie particulièrement rocambolesque, la bonne humeur qu'il génère rend Chat Noir, Chat Blanc vraiment attachant, voire séduisant. Cela dit, il est quand même très original, et je suis étonné qu'il fasse presque l'unanimité. Peut-être que c'est simplement parce qu'il réussit à rendre heureux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 199 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Monsieur_Cintre Chat noir, Chat blanc