👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Basé sur un faux rythme et un intrigue trop complexe, Chinatown a certainement mal vieilli tant son accueil de l'époque paraît difficile à comprendre... Nicohlson y est irréprochable, mais on a tout de même du mal à s'accrocher
Timothé_Poulain
4

il y a 9 ans

5 j'aime

2 commentaires

Chinatown
Mr-Potatoes
10
Chinatown

«Un pour tous, tous pourris»

Tous les fornicateurs/libertins/échangistes/politiciens d’expérience vous le diront : « Une c’est bon, deux c’est meilleur ! ». Riche de ce sage enseignement, c'est une critique non pas sur un mais...

Lire la critique

il y a 6 ans

46 j'aime

5

Chinatown
Thaddeus
10
Chinatown

Les anges du péché

L’histoire (la vraie, celle qui fait entrer le réel dans le gouffre de la fiction) débute en 1904. William Mulholland, directeur du Los Angeles Water Department, et Fred Eaton, maire de la Cité des...

Lire la critique

il y a 10 ans

45 j'aime

2

Chinatown
Sergent_Pepper
7
Chinatown

Noir of the worlds

Visiter l’Amérique et y tourner ne suffisait pas à Polanski : se frotter au mythe du Nouveau Monde impliquait aussi d’aller investir les terres, au propre comme au figuré, de sa mythologie. De retour...

Lire la critique

il y a plus d’un an

24 j'aime

3

Piège de cristal
Timothé_Poulain
8

Critique de Piège de cristal par Timothé Poulain

Ce n'est pas à cause d'Hitler que j'ai quelque part toujours eu de l'appréhension envers le allemands, c'est à cause de Hans et sa terrible bande ! C'est dire si ce film est marquant ! Une référence...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

3 Billboards - Les Panneaux de la vengeance
Timothé_Poulain
2

Critique de 3 Billboards - Les Panneaux de la vengeance par Timothé Poulain

Tout petit film par sa dimension narrative (on est plus proche d'une suite de sketchs que d'un long-métrage) et sa critique sociale éculée. On l'a bien compris, les méchants très méchants (policiers,...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

1

120 battements par minute
Timothé_Poulain
1

Critique de 120 battements par minute par Timothé Poulain

Littéralement l’antithèse du cinéma. Un film bête qui fait l’apologie d’Act up sans aucun recule ni réflexion. On est très loin de Cannes mais très proche du film de propagande stalinien.

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

5