Cinquante nuances de clichés, Cinquante nuances de manipulation

Avis sur Cinquante Nuances de Grey

Avatar lily_rose
Critique publiée par le

Eh oui c'est vrai j'ai un peu honte, j'ai toujours refusé de lire les bouquins et finalement on m'a traîné voir le film.

Mais contre toute attente j'ai un avis sur ces deux heures passées au ciné, et ce film qui m'a fait un peu réfléchir même si c'était pas gagné d'avance !

50 nuances de clichés

Alors là c'est sur niveau clichés on est servi !
D'abord la jeune femme : innocente, pure, vierge, naïve bien jouée c'est vrai par Dakhota Johnson
et l'homme : beau ,brillant, riche mais très vilain Jamie Dornan
ça commence bien.

Puis vient le cliché « pretty woman »
il achète son petit cœur ( euh pardon son petit cul) avec un ordinateur, un tour en hélicoptère privé et une jolie voiture rouge
Je rappelle ( on sait jamais) que de l'argent contre du sexe ça porte un nom, certaines en font même un métier mais ça s'appelle pas de l'amour.

Donc à toutes celles et ceux qui disent qu'en fait ce film n'est pas un film érotique mais une comédie romantique qu'on se le dise ça n'est ni l'un ni l'autre !
Non parce qu'érotique franchement blanche neige et le vilain sadique qui veut lui mettre une fessée... peut mieux faire .

Et le tout agrémenté de niaiseries en tout genre, elle se mordille la lèvre oh là là elle touche son petit cœur. Euh ben non il n'a pas de cœur il le dit lui même en début de film et le prouve tout le long donc arrêtez de vouloir croire le contraire.

Elle hésite, elle minaude, elle pleure putain mais heureusement qu'elle est brune dans le film si c'était une blondasse ça aurait été le quinté dans l'ordre !

Et la fin, magique, l'ascenseur... oh l'ascenseur : elle court, elle part, il lui court après, ils se regardent et la porte se referme OMG mais c'est pas possible.

Alors oui on peut s'arrêter à ce constat, c'était ma première idée. Ce film est un navet, avec un scénario pourri, bourré de clichés, bref circulez y a rien à voir.

Et puis si on réfléchit un peu, on perçoit d'autres choses mais pas forcément plus plaisantes.

50 nuances de manipulation

D'abord ben c'est le spectateur qui est manipulé on voudrait nous laisser penser que c'est une comédie romantique cachée comme j'ai entendu des nanas en parler après avoir lu le livre ou à la sortie du film donc je le rappelle à nouveau STOP on redescend de son nuage c'est faux.

Ce type je ne le trouve pas pervers dans son rapport à la sexualité ça c'est un domaine où chacun fait ce qu'il veut du moment que la personne est consentante en face, je le trouve manipulateur et c'est pire.

On voudrait nous faire croire quoi ? Qu'il ne la force pas non mais LOL
D'abord il la joue « ah non on ne peut pas être ensemble je suis trop vilain pour toi »
c'est la manipulation numéro 1 :fuis la, elle te suis
manipulation numéro 2 : il fait semblant de faire des concessions mais cela n'a qu'un seul but la faire flancher et obtenir tout ce qu'il veut
manipulation numéro 3 : coup classique, le chantage « tu n'acceptes pas mes conditions , ok tu n'auras rien du tout »

Je me demande sérieusement si ce n'est pas qualifiable de viol. Ah c'est sur elle a pas crié « NON » mais quand on voit le lavage de cerveau qu'il lui assène, c'est effet GHB garanti.

Mais le spectateur est surtout berné par ce qui est véhiculé en toile de fond, en fait tout nous amène à penser oh c'est pas si grave au final...
et pourquoi ? Ben parce qu'il est jeune, beau et surtout riche !

Je crois que ce qui me dérange le plus au fond c'est pas qu'il se foute de sa gueule ça on le sait d’emblée et ça nous conforte dans l'idée que le prince charmant n'est qu'un leurre de petite fille.

Non là on nous montre que ce mec est un menteur, un manipulateur, un pervers narcissique mais finalement ben c'est pas si important on le prendrait même carrément pour le prince charmant avec un tout petit côté obscur..
On essaye même de nous insinuer que c'est lié à une enfance difficile, des sévices, c'est pas sa faute le pauvre ah le coup de la psychanalyse il ne manquait que ça pour enfoncer le clou.

Non vraiment le plus dérangeant au fond c'est qu'on a presque envie de lui pardonner et tout ça à cause de sa condition physique et sociale, parce que je vous garantis que si c'était pas Jamie Dornan mais Matthew McConaughey version Dallas buyers club ( moche et pauvre) ben alors là tout le monde oh tout le monde crierait au scandale, au pervers , au tordu, au détraqué sexuel qu'il faut enfermer.

Alors voilà ce n'est que mon avis mais c'est ce que j'ai pensé de Cinquante nuances de Grey.
Cinquante nuances de clichés ou Cinquante nuances de manipulation ou même sûrement les deux à vous de choisir ou de penser autrement.

Après vous me direz je lui ai mis 5/10. Oui parce qu'au final j'ai passé un bon moment surtout avant et après le film, j'ai souri quelquefois pendant et puis j'y ai réfléchi et j'ai eu envie d'écrire donc c'est pas si mal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 463 fois
2 apprécient

lily_rose a ajouté ce film à 2 listes Cinquante Nuances de Grey

Autres actions de lily_rose Cinquante Nuances de Grey