J'ai été fistée par le Film, et j'ai même pas lu le contrat.

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar Zenyth
Critique publiée par le

Je vais frapper mon ordi. Ce même ordi qui me sert à rédiger cette critique, et ce même ordi qui m'a permis de regarder ce Film.
Après le générique, j'ai eu envie (J'en ai toujours envie) de me lever, manger mon papier peint, crier en me tapant le torse avec les poings, et me rouler dans un coin en position foetale et pleurer sur ces 2h de vie gâchées.

J'ai voulu arrêter le Film au bout de 10:22 minutes, parce que dès le début, rien n'avait de sens. Puis j'me suis dit "Allez fais pas ta mauvaise langue, tu vas tout regarder!"
Eh bah mon vieux/ma vieille, la 1ère impression était la bonne!

SPOIL LEVEL MASTER:
Au bout des 10 premières min comme je disais, j'ai appuyé sur pause et j'me suis marrée. Parce que dès le début, rien n'avait de sens. Une fille en journalisme qui envoie sa coloc' étudiante en littérature Anglaise faire une interview sur un mec important, dont elle connaît à peine l'identité et ignore le domaine. Elle rentre comme une fleur dans son bureau, sans que personne ne vérifie son identité, puis se ramasse la gueule. Même la mort de Marion Cotillard était plus crédible que sa gamelle bon sang!
Ella bafouille, glousse, et lui demande s'il est gay et s'étonne de cette question seulement APRÈS lui avoir lue...
Lui s'intéresse à elle, parce qu'elle est trop mignonne à dire de la merde, tu vois. Du coup il annule son RDV et se met à lui poser des questions à son tour. Parce que oui, c'est SIR Gray qui domine, c'est lui qui pose les questions ici!
Bref, ils s'regardent, veulent déjà se toucher, l'autre elle s'mordille les lèvres et fait la fille timide et intimidée. Et là, confusion. Attends, j'ai foutu Twilight par erreur? Il était plus blanc que ça Edward...

Ce Film, C'EST Twilight version pseudo SM. Le mec beau, inaccessible et mystérieux, qui vit dans une baraque de ouf et qui fait son crâneur en jouant des trucs trop amazing de la mort qui tue au piano, et qui a un terrible secret qu'il garde loin du monde extérieur.
(Même les deux sont rapides, t'as pas vu comment Christian l'a sauvée juste avant qu'une voiture la percute?)
Ah oui, et qui bien évidemment, n'a jamais vraiment eu de gros coup de coeur pour une fille parce que voilà quoi, t'as compris.
La fille, c'est l'étudiante timide et pas du tout du tout connue pour être salope (Ça, c'était avant parce qu'après laisse tomber), qui a une vie des plus banales, la jeune fille modèle quoi, celle qu'on présenterait volontiers aux belles-mères (Enfin, si tenté que Bella sourit et que l'autre que j'sais plus son nom pleurnichait moins.)

La seule différence entre ces 2 chefs-d'oeuvres, c'est que l'un aime la chair fraîche et que l'au...
Ah bah non même pas!
La seule différence est que l'un se fait ses proies en pleine forêt sans rien leur demander et rien qu'avec les dents, tandis que l'autre leur demande leur avis avant, puis les enferme dans une salle avec plein de joujoux pour les grands.

Revenons au Film. Franchement, tu l'as pas flairé le coup du "Oh bah, on va filmer la p'tite voiture de Micheline quarante-douze fois, puis la faire parler de son ordi qui marche pas à chaque séquence, puis on va rajouter une remise de diplômes où il sera présent histoire de justifier la voiture qu'il lui offre, puis aussi faire venir un réparateur pour son ordi, comme ça quand tu vois le mec réparer l'ordi tu te dis "Ah mais c'est vrai, il marchait pas puis SIR Gray l'a fait réparer, c'est trop choupinoupinet!", mais on va faire en sorte que ce soit pas elle qui ait demandé ça, qu'elle... bah disons qu'elle l'a mérité quoi, parce qu'elle est gentille, et puis si elle lui avait demandé tout ça, elle passerait pour une salope, sachant qu'on a déjà assez de matière à ce sujet plus tard..."

Tu l'as flairé le coup du "Ahah, elle se bourre la gueule là, du coup elle va appeler le beau mec... Elle a déjà son numéro? Ah oui c'est vrai, elle l'a eu quand il est passé la voir dans son magasin pour lui acheter une CORDE *CLIN D'OEIL APPUYÉ*! Oh bah dis-donc, si elle avait su qu'il s'en servirait pour l'attacher en mode étoile de mer, elle lui aurait rien vendu! Hein? Hein? Bref! Donc elle va l'appeler et lui dire plein de méchancetés parce qu'elle est torchée, mais que lui malgré tout, va venir la sauver, puis la ramener à son hôtel sans la toucher! Tu te rends compte en plus c'est la 1ère fois qu'il dort avec une fille sans rien lui faire! La 1ère fois qu'il dort dans le même lit qu'une fille tout court purée c'est ouf!" Il a des vices (de l'adhésif et même des godes) mais quand même, il reste un gentleman qui ne va pas la laisser tomber, riche en plus, avec pleiiiiiiin de cravates *wink* !

Le coup du latino au sourire Colgate, gentil et galant, qui tombe amoureux de l'héroïne mais qui l'envoie bouler parce qu'elle est sous le charme du beau gosse en costard, tu l'as pas vu venir franchement?

Mais le coup de la fille vierge, qui sait pas y faire avec les hommes, a une garde-robe constituée de T-shirts et jeans, qui vient sapée comme une bombasse pour un "dîner d'affaires", lui demandant en toute confiance de bien se tenir, et qui cette fois bafouille pas comme à la 1ère rencontre, - comme si elle avait fait ça toute sa vie la meuf - ce coup là, j'pensais même pas qu'ils oseraient le faire.

Ah oui, sa chambre rouge là, parlons-en. Soit l'endroit le plus chaleureux au monde. Ambiance limite romantique (Chacun l'est à sa manière hein), des martinets et menottes en veux-tu en voilà, mais qui en jettent grave. Il la caresse avec une plume de paon, se montre attentionné avec elle (Alors qu'il a pas l'habitude, faut le redire à chaque fois ça, pour BIEN souligner le fait que ce qui lui arrive avec elle est spécial!), lui bande les yeux avec un truc en soie (Gris, évidemment attends), la frappe avec un fouet sur la main et lui demande si elle a eu mal, puis sort une phrase à la con pour relativiser son addiction et la mettre en confiance, tu m'étonnes que 15 filles soient passées par là, même moi j'l'aurais signé son contrat tellement le monde du SM dans ce Film a l'air génial!
(Je ne juge pas hein, chacun fait ce qu'il veut de son corps, mais tu vas pas me faire croire que le SM c'est une fessée et une tape sur la main.)

Micheline a peur, c'est normal. Maiiiiiiiiiiis elle y prend goût la coquine! Elle a attendu le bon mec toute sa vie pour finalement se faire décapsuler le berlingot par le 1er richard qui la remarque. Et même pas il a des goûts normaux, c'est dommaaaaage! Elle qui rêvait d'un prince charmant et qui tombe sur un type qui ne fait même pas dans le romantisme et s'indigne quand elle refuse le fist. Mais bon, elle garde espoir et cherche à lui faire changer d'avis, alors que lui s'obstine et refuse de lui donner des explications. Mais on la connaît l'explication, t'es un mec qui s'est fait maltraiter, tu crevais la dalle, et t'en veux à ta mère, du coup ça t'fait bander de faire souffrir les femmes, qui prennent cher au nom de ta génitrice (Ed Kemper, sors de ce corps!). Y'a que Micheline qui l'a pas deviné, et qui le harcèle lourdement pour connaître son sombre passé. Normal qu'il ait eu envie de lui donner une fessée.

Je ne me souviens pas d'un seul moment où je n'ai pas deviné la suite, tellement tout le film n'est que clichés et actions attendues, vues et revues.
Ce Film, c'est un Film pour personne.
Si tu l'as matté/veut le matter pour les scènes de cul, vas voir un porno vieux, parce que même ces passages sont pas top. On sent bien les réticences de la réal à aller jusqu'au bout des choses, voulant faire de son adaptation un Film grand public, du coup tout ce que tu verras, ce sont des nichons, des fesses et ses poils de foufoune en plan large. Comme je disais plus haut, tu vas pas me faire croire qu'une fessée et deux/trois bricoles avec une corde et des cravates c'est SM. Le type a suffisamment de matos pour fournir tous les "dominants" de Seattle en plus.

Si c'est la partie romance qui t'intéresse, passe ton chemin, parce que c'est plat. Aussi plat que le décolleté d'une anorexique. Aussi whathefuckesque que Britney Spears en Live sans play-back. Un acteur avec de faux-airs d'Ashton Kutcher qui joue avec autant de conviction que Magicarpe. Le scénario type du "fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis", sauf que lui envoie des SMS toutes les 10min pour savoir si elle a décidé de se faire prendre dans sa salle de jeux. C'est même pas romantique, quand t'y penses. Un macho désireux de se faire la vierge de 22 ballets qui fait son innocente, mais qui au final profite des joies de se faire entretenir par un milliardaire. Bon ok, de temps elle temps elle pleure, parce que son mec veut pas lui offrir de fleurs, ni de chocolats, alors qu'elle a droit à un tour en hélico. Nique la logique.

En gros, c'est pas un film de romance, et c'est pas vraiment SM. Bon bon bon…

Je n'ai pas lu le roman, mais j'ai bien senti les scènes tirées du livre que la réal a tant bien que mal essayé de placer, mais ça marche pas. Adapter un roman pourri, c'est déjà une mauvaise base. Mais j'admets néanmoins que c'est techniquement pas mauvais, un étalonnage et une esthétique intéressants, de beaux plans, trop de musique clichée à mon goût, mais ça colle au moins avec le scénario qui l'est tout autant.

Et tout ça pour quoi? Pour les entendre poliment se prononcer leurs prénoms respectifs, rideau (Là en l'occurrence c'est porte d'ascenseur), fin. Générique. Putain.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 567 fois
6 apprécient

Autres actions de Zenyth Cinquante nuances de Grey