Affiche Coeur de lilas

Critiques de Coeur de lilas

Film de (1932)

De battre mon coeur s'est empressé...

"Coeur de lilas est une histoire de réalisateur. Je connaissais Anatole Litvak de nom uniquement, je n'avais encore jamais rien visionné qui porte son nom. Dès les premières minutes j'ai ressenti quelque chose de puissant dans la façon qu'à Litvak de filmer, ça part dans tous les sens, ça virevolte... mais tout semble minutieusement réalisé, les plans sont très inventifs... "Coeur de lilas"... Lire l'avis à propos de Coeur de lilas

12 6
Avatar RoroRoro
8
RoroRoro ·

Cœur de lilas (1931)

Il s'agit d'un film policier filmé en noir et blanc dont le scénario est inspiré d'une pièce de théâtre. On est au début du cinéma parlant. Le son est exploité en excès au détriment de l'intrigue. Le film démarre cependant très fort au milieu des locos vapeurs et de leurs sifflements. Le déroulement qui mène à la découverte du cadavre d'un directeur d'usine est excellent avec de superbes cadrages.... Lire la critique de Coeur de lilas

4 1
Avatar greenwich
6
greenwich ·

Cœur de lilas

Le film est aujourd'hui vendu sur le nom de Jean Gabin, alors quasi débutant, quand bien même il n'a qu'un rôle secondaire. Le film vaut plus, notamment pour la mise en scène audacieuse d'Anatole Litvak qui n’hésite pas à tourner en extérieur (la découverte du cadavre en introduction), à faire de très longs plans séquences (une dispute dans une chambre d’hôtel qui finit devant un bar le tout... Lire la critique de Coeur de lilas

1
Avatar Seance-sup-0H30
8
Seance-sup-0H30 ·

Critique de Coeur de lilas par denizor

Premier film français d’Anatole Litvak, Cœur de Lilas est un honnête policier doublé d’une histoire d’amour : Enquêtant sur une meurtre, un inspecteur (André Luguet) infiltre le milieu ; la principale suspecte (Marcelle Romée) tombe amoureuse de lui. Ce qui aboutira à un de ces grands dilemmes dont raffole le cinéma et le... Lire la critique de Coeur de lilas

3
Avatar denizor
7
denizor ·

Paris populi

Nombreux défauts et grandes qualités d'un film réalisé par le singulier réalisateur Anatole Litvak qui, Juif ukrainien exilé, s'installa d'abord en Allemagne, puis, chassé par le nazisme, en France, avant de devenir citoyen des États-Unis, de revenir filmer en France, où il est mort, d'ailleurs à Neuilly, en 1974… Drôle de film en tout cas, avec, ce que je note d'abord, des acteurs à... Lire l'avis à propos de Coeur de lilas

3
Avatar Impétueux
6
Impétueux ·

Ne te plains pas que la mariée soit trop belle.

Sans une critique dithyrambique de Bertrand Tavernier sur ce film, je serais certainement passé à côté de cette belle réussite. Cœur de lilas raconte un meurtre que doit élucider un inspecteur, et dont les soupçons se portent sur Lilas Couchoux. C'est le troisième film de Anatole Litvak, et le premier en langue française, qu'on connait pour La fosse aux serpents ou La nuit des généraux, et il... Lire la critique de Coeur de lilas

3
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Paris populaire

Un directeur d'usine est retrouvé mort dans un terrain vague. L'un de ses employés est vite accusé du crime mais un inspecteur ne croit pas à sa culpabilité. Il s'infiltre dans le milieu. Premier film français d'Anatole Litvak, Coeur de lilas a de nombreux centres d'intérêt, outre son excellente réalisation et son réalisme dans la description du Paris populaire de l'époque. Il permet de voir... Lire la critique de Coeur de lilas

Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Critique de Coeur de lilas par Ygor Parizel

Un drame caractéristique de son époque et sa provenance. J'ai l'impression d'avoir vu des dizaines de fois cette histoire d'un policier qui s'éprend d'une fille aux moeurs légères qui est soupçonnée de meurtre. Donc peu d'originalité dans le scénario par contre l'interprétation est correcte avec un J. Gabin à contre-emploi et guetter une apparition de Fernandel et Fréhel. Côté réalisation la... Lire l'avis à propos de Coeur de lilas

Avatar Ygor Parizel
6
Ygor Parizel ·

Critique de Coeur de lilas par Jan-PolBelmond

Ma foi très bien... Bon polar des débuts du parlant, avec quelques bonnes trouvailles et quelques maladresses... (Et en supplément pour les amateurs les présences de Gabin, Fréhel, et même Fernandel... Jouant et chantant... Et des vues du Paris populaire de l'époque...) Lire la critique de Coeur de lilas

Avatar Jan-PolBelmond
8
Jan-PolBelmond ·