Chat alors.

Avis sur Coherence

Avatar ArnaudBalo
Critique publiée par le

(Outch, il pique les yeux ce titre...)
Coherence n'est ni plus ni moins qu'un petit bijou de SF. Sans prétention et avec de l'audace, le film traite d'un sujet compliqué avec pour appui une théorie peu aisée à visualiser : l'expérience relativement connue du chat de Schrödinger. Si l'on place un chat dans une boite avec quelque chose qui peut le tuer (comme du poison), et qu'on la referme, il se peut que le chat soit vivant... et mort simultanément, jusqu’à ce que l'on ouvre la boite et qu'une des possibilités se réalise. C'est une des réjouissances de la physique quantique !

Donc, c'est à ce problème que s'attèle James Ward Byrkit. Le début du film est assez long (enfin il faut bien poser le sujet). On y découvre qu'un groupe d'amis s'est donné rendez-vous, dans une maison en Californie, le soir du passage d'une mystérieuse comète. Après quelques blablas, le film est lancé : une coupure de courant, bien que banale, nous plonge dans le thriller.

*[SPOILERS en approche!]*La découverte de la seule maison du quartier encore illuminée va progressivement semer la zizanie parmi les invités, jusqu'à ce que l'impossible devienne possible :

Chaque personnage à un double dehors.

La psychose s'installe, les questions fusent : Que faire pour ne pas s'égarer ? Qui est qui ? L'angoisse monte jusqu'à ce que certains personnages (Em' spécialement) se demandent si il sont réellement dans la "bonne" maison, celle où ils ont commencé la soirée. Et forcément... ce n'est pas le cas.
On suit cette même Em' pour le final, allant de maisons en maisons, avec parfois des situations inquiétantes comme un kidnapping, même si l'on ne ressent plus la psychose. Après avoir trouvé une maison où rien -de supernaturel- ne s'était encore passé, elle en profite pour

tuer (ou du moins essayer) son autre "elle" et prendre sa place,

avant de tomber dans les pommes et de se réveiller la matin suivant.

Au matin, on se demande quelle réalité s'est finalement réalisée. Em' est elle-même surprise, se demandant

où peut bien être son autre "elle", laissée pour morte dans la salle de bain et qui n'est plus là.

Le coup de fil que reçoit son mari lors du dernier plan est énigmatique : que sait-il ? C'est sur ce plan que finit Coherence.

Coherence est un film qui questionne le spectateur, le fait réfléchir. Un film pour moi est très réussi compte tenu de ses moyens. Indéniablement un de mes coups de cœur de 2014 !

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4682 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

ArnaudBalo a ajouté ce film à 4 listes Coherence

  • Films
    Cover L'amour du Septième Art : mes indispensables.

    L'amour du Septième Art : mes indispensables.

    Parce qu'on a tous, un jour, découvert LE cinéma. Puis on a aimé ça, alors on a continué... Il y a dans les films présents sur...

  • Films
    Cover D'la bonne SF.

    D'la bonne SF.

    Qu'ils soient des chefs d’œuvres, des classiques ou des mal-aimés, il y a pour moi dans chacun de ses films un aspect...

  • Films
    Cover La science fiction "minimaliste".

    La science fiction "minimaliste".

    J'aime beaucoup la science-fiction, un genre où on peut tout faire, tout imaginer. Quand on pense à la SF, on peut avoir en tête...

  • Mais aussi

Autres actions de ArnaudBalo Coherence