Bon j'avoue, je me suis lancé dans la critique juste parce qu'aucune autre n'avait cédé à la tentation de réutiliser le titre du film et c'est bien dommage d'autant que le film est quand même vachement pas terrible.

Je trouve qu'en fait, pour un film qui traitre à priori de la pédagogie des mathématiques et des méthodes à utiliser pour faire en sorte que les enfants ne se mettent pas à détester les maths dès leur plus tendre enfance ; et bien, ce film n'est pas très pédagogue... On se perd assez rapidement dans les propos des différents matheux. Peut-être qu'Olivier Peyon suit une logique dans l'organisation de ces interviews mais si vous ne la voyez pas, ce film ressemble juste à un patchworks de matheux stéréotypés qui parlent de leur passion de manière plus ou moins intéressante (en fonction de la personne et de votre capacité d'écoute). On distingue assez mal les transitions et où Peyon veut en venir. En fait, ce n'est pas vraiment un film qui traite de la pédagogie des maths. C'est un film qui parle de Maths. Point.

Autant j'ai apprécié particulièrement ces ateliers où l'on voyait de très jeunes enfants "jouer" avec les maths : la scène du problème du sac, de la pomme et de l'orange ou encore ce monsieur qui racontait que si on apprenait le football aux enfants comme on apprend les maths, aucun d'entre eux n'aimeraient le football. Finalement, toute la partie éducation était assez intéressante : comment apprenait-on les maths avant ? Comment les apprend-t-on maintenant ? Qu'est-ce qui a changé ? que doit-on changer pour intéresser les jeunes ? Comment apprendra-t-on les maths dans le futur ? Et continuera-t-on à en faire ? (Il y a bien un mec qui défendait la thèse des ordinateurs qui finissent pas devenir plus intelligents que l'homme au point de savoir résoudre la majorité de nos problèmes. Les maths deviendraient alors un métier artisanale en voie de perdition ou une passion ni plus ni moins).

Mais malheureusement le film dévie, il parle de prix des mathématiques, suit un prof de prépa dont le hobby est la couture, suit un matheux un peu marginal qui s'exprime comme tel et dont les gens de la salle ne cessaient de se moquer, parle des maths appliquées à l'informatique, à la finance, le pouvoir des maths... Chacun de ces sujets séparés sont intéressants mais mis ensemble, ils n'ont ni queue ni tête. Je laisse le bénéfice du doute à son réalisateur qui peut-être saisit une vision d'ensemble et abstraite de son oeuvre et lui met de mon côté un de mes 4 en réserve pour n'avoir pas été assez pédagogique avec moi.

Et pourtant, je ne les détestais pas les maths, j'étais bons et j'aimais ça. Mais j'ai toujours voulu savoir pourquoi je les aimais et les autres pas et ce film ne m'a apporté aucune réponse. Au final, je n'ai pas appris grand chose ou en tout cas rien que je n'aurais pas oublié après une bonne nuit de sommeil.
TimoteiMelli
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2013. Films vus en 2013

Le 2 décembre 2013

7 j'aime

Comment j'ai détesté les maths
TimoteiMelli
4

Comment j'ai détesté ce film (2013)

Bon j'avoue, je me suis lancé dans la critique juste parce qu'aucune autre n'avait cédé à la tentation de réutiliser le titre du film et c'est bien dommage d'autant que le film est quand même...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime

Comment j'ai détesté les maths
cinematraque
6

Pourquoi les mathématiques font-elles si peur ?

Le titre comme la bande-annonce de ce documentaire d’Olivier Peyon semblaient annoncer, avec un premier degré très assumé, une sorte de mise à plat du fameux « problème », voire, souvent, « complexe...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

Comment j'ai détesté les maths
PatrickBraganti
4

Ensemble vide

Documentaire paradoxalement mal agencé et peu pédagogique qui démarre par des réflexions de dégoût et de rejet de la part de collégiens et de lycéens en désamour avec les maths, se poursuit par des...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

1

Les Saveurs du palais
TimoteiMelli
3

Un film qui manque de saveur

Une réalisation à la française, banale, pauvre, sans grand intérêt. Une bande-son d'une pauvreté affligeante. La seule question qui me taraudait tout le long de ce film était : "Mais qu'est-ce que...

Lire la critique

il y a 10 ans

12 j'aime

Chasseurs de dragons
TimoteiMelli
8

Je ne te crains pas gros moche, mon coeur est pur comme de l'eau de roche

Et je ne crains pas d'avoir honte, je l'ai trouvé merveilleux ce conte ! D'autres vous diront : le scénario est bien con. D'autres vous diront : les voix françaises sont bidons. D'autres vous diront...

Lire la critique

il y a 9 ans

11 j'aime

Comment j'ai détesté les maths
TimoteiMelli
4

Comment j'ai détesté ce film (2013)

Bon j'avoue, je me suis lancé dans la critique juste parce qu'aucune autre n'avait cédé à la tentation de réutiliser le titre du film et c'est bien dommage d'autant que le film est quand même...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime