Patrick Braganti

Homme, 59 ans, France (54000) | Facebook | Site personnel
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
" Les films sont comme des trains qui avancent dans la nuit " François Truffaut dans son propre rôle (La Nuit américaine).

Répartition des notes

  1. 15
  2. 49
  3. 137
  4. 202
  5. 160
  6. 278
  7. 304
  8. 208
  9. 138
  10. 33

Comparez votre collection avec Patrick Braganti

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Patrick Braganti
  • Films
    Cover Films vus en 2020
    Films vus en 2020

    Avec : Séjour dans les monts Fuchun, First Love, le dernier Yakuza, Le Miracle du Saint Inconnu, Les Filles du docteur March,

  • Films
    Cover Films vus en 2019
    Films vus en 2019

    Avec : Un beau voyou, Qui a tué Lady Winsley ?, Asako I&II, Les Invisibles,

  • Films
    Cover Palmarès de l'année cinéma 2019
    Palmarès de l'année cinéma 2019

    Sur un peu plus de 180 films vus en salle cette année, le choix ne fur pas simple pour établir le top 10.

Sondages de Patrick Braganti
Critiques de Patrick Braganti

Dernières critiques

Bande-annonce
6.7
En guéguerre

La justesse du film est sa grande qualité. C'est aussi la seule qu'on lui trouvera tant la volonté de coller au réel en mêlant l'histoire personnelle à l'observation de l'environnement économique le transforme en une collection de vignettes pas loin du misérabilisme et surtout sans grande originalité. Qui peut encore faire mine de découvrir les façons de faire des plateformes logistiques, qui... Lire la critique de Nos batailles

1 3
Avatar Patrick Braganti
5
Patrick Braganti ·
Bande-annonce
6.7
Refroidissement du climax

En fait, Gaspar Noé est un cinéaste écologiste tant son art de la récupération et du recyclage sautent aux yeux. De l'actionnisme viennois au voguing new-yorkais, de Kubrick au théâtre sulfureux de Rodrigo Garcia, le réalisateur de Love fait feu de tout bois et se révèle au final d'une ringardise totale. Outre qu'il n'invente rien, son cinéma est d'une artificialité et d'une vacuité que la... Lire l'avis à propos de Climax

3 2
Avatar Patrick Braganti
2
Patrick Braganti ·
Mentions J'aime de Patrick Braganti

Activité récente

Statuts d'humeurs

Un beau soleil intérieur (2017) Claire Denis semble découvrir Bourdieu et Antonioni avec des années de retard.
Victoria (2015) Encore un film qui étale son dispositif virtuose et suffisant, ne peut s'empêcher de faire le malin et s'avère au final l'objet le plus naze et toc du moment, encore plus pénible que la canicule.
Irvin Yalom, la thérapie du bonheur (2015) Aussi soporifique que la voix de ce thérapeute résolument optimiste et positif.