POUR et CONTRE par Le Blog du Cinéma

Avis sur Comment tuer son boss 2

Avatar Le Blog Du Cinéma
Critique publiée par le

POUR - par Colin

(...) Le trio (Bateman/Sudiekis/Day) fonctionne toujours même si on n’atteint jamais le niveau du premier. Peut-être à cause du non-effet-de-surprise. La trame est quasiment la même sauf qu’ici ce sont eux les petits-chefs. Leur boite vend des accessoires pour la salle de bain : « le pote de douche ». Ils vont être amener à s’associer avec un grand distributeur de vente en catalogue mais vont très vite être victimes d’une grosse arnaque. Ils décident après concertation (sacré brainstorming) de kidnapper son unique fils héritier (Chris Pine un poil en deçà de ses rôles habituels mais ce n’est pas trop son truc l’humour ).
Comme Dumb and Dumber To, le scénario du film est à attribuer au même tandem John Morris et Sean Anders. Il est marrant de voir certaines similitudes dans la construction du récit. Les 2 films sont articulés autour d’un trio ou duo affrontant quelqu’un avec ou non des associés. Le père et le fils pour CTSB2 et La belle mère et son jardinier pour Dumb to. On a également le même humour gras et lourdingue (au bon sens du terme). On retiendra le gag de la douche lors du passage télé avec son effet pipe en ombre chinoise ;)
Également le passage où le trio s’imagine le plan pour la demande de rançon. Montage dynamique et hilarant. Ou encore le numéro HOT de Jennifer Aniston lors d’une réunion d’accro au sexe. Elle prouve encore une fois qu’elle est super à l’aise avec le cul (toujours très excitante) (...)

CONTRE - par Wyzman

(...) Trois ans après le premier volet, le trio de bras cassés le plus dérangeant de la planète Hollywood (j’ai nommé Jason Bateman, Charlie Day et Jason Sudeikis) revient dans une suite insipide qui pue la tentative de franchise. Si l’on veut bien reconnaître que l’on avait hâte de revoir Kevin Spacey (House of Cards, Margin Call) et Jennifer Aniston (Les Miller, Marley et moi) dans des rôles délirants, on ne peut pas en dire autant pour ce qui est des trois premiers. Très médiocres, ils ne brillent qu’à de rares occasions, souvent liées aux apparitions de Chris Pine (Star Trek Into Darkness, The Ryan Initiative) et Christoph Waltz (Django Unchained, Inglorious Basterds), appelés en renfort. Si l’on veut bien passer outre le manque d’intérêt des personnages principaux, force est de constater que l’on s’ennuie beaucoup, mais alors vraiment beaucoup, pendant leurs jérémiades. Éreintant (...)

L'intégralité des critiques, sur Le Blog du Cinéma

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 237 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Le Blog Du Cinéma Comment tuer son boss 2