Compañeros

Vamos a matar, compañeros

1970

319

283

28

6.9

Film de Sergio Corbucci · 1 h 58 min · 16 juillet 1971 (France)

Genre : Western

Casting (acteurs principaux) :

Franco Nero, Tomás Milián, Fernando Rey, Iris Berben, José Bódalo, Eduardo Fajardo, Karin Schubert, Gino Pernice

Pays d'origine :

Allemagne, Espagne, Italie
Casting complet et fiche technique

Fraîchement arrivé à San Bernardino, occupé par les partisans du révolutionnaire Mongo Albarez, le citoyen suédois Yod accepte d'aller délivrer, en compagnie de Vasco, le professeur Xanthos. Celui-ci, prisonnier des Américains au Texas, détiendrait la combinaison d'un coffre-fort où sont entassées des richesses tant convoitées par les révolutionnaires...

Aucun résultat

turandot
8
turandot

Critique positive la plus appréciée

Critique de par turandot

Excellent western italien, par l'un des trois Sergio (avec Sollima et Leone), auteurs de quelques-uns des meilleurs films du genre. Ici, on est, comme dans El Chuncho (Damiani) dans une histoire sur...

il y a 11 mois

Heurt
2
Heurt

Critique négative la plus appréciée

Critique de par Heurt

Il faut vraiment être fan de Corbucci pour apprécier companeros. Car à vrai dire il n'y a pas grand-chose dans ce western pour lui trouver de l'intérêt. Le succès des films de Leone a fait naitre un...

il y a 7 ans

brunodinah
8
brunodinah

Western italien passionnel avec Tomas Milian, Fernando Rey, Jack Palance. Vive la révolution !

Oups, j’avais fait la liste de mes envies, et voilà que je zappe « Le dernier face-à-face » de mon visionnage westernien pour me consacrer à mon coup de cœur préféré, « Il était une fois dans l’Ouest...

il y a 3 ans

Kipkip
7
Kipkip

Vamos a matar, Companeros !

Si on oublie la fin quelque peu bâclée, un western fort sympathique avec encore et toujours une excellente BO signée Ennio Morricone. Si les réactions de Xantos m'ont pas mal gavé pendant le...

il y a 3 ans

YgorParizel
6
Ygor Parizel

Critique de par Ygor Parizel

Après un début encourageant, ce western dont l'action est déportée au Mexique en pleine période de révolution perpétuelle. On retrouve ce qui fait le cinéma de Sergio Corbucci mais il est meilleur...

il y a 4 ans

Johannes_Roger
6

Critique de par Johannes Roger

Western sur la révolution mexicaine teinté d’ironie, peuplé de personnage dont la morale douteuse est plus ou moins élastique suivant les rencontre et les situations. Le film de Corbucci ne manque...

il y a 8 ans