Bruno DINAH

@brunodinah

Homme, 31 ans, France (13100)
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 0
  2. 81
  3. 0
  4. 226
  5. 0
  6. 345
  7. 0
  8. 278
  9. 0
  10. 29

Comparez votre collection avec Bruno DINAH

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Critiques de Bruno DINAH

Dernières critiques

Bande-annonce
5.8
Un futur classique du film catastrophe ? Alexandre Aja lâche ses alligators...

Oui, en ce moment je m’abreuve de la carrière de Spielberg avec des films que j’ai sélectionnés. Cela ne m’empêche pas de faire un détour par la case Aja avec le passage de « Crawl », samedi soir sur Canal +, que j’ai donc visionné. Pour le quatrième film que je voyais d’Alexandre Aja, c’est vrai que je m’attendais à du moins bon. Sceptique et pourtant tellement impatient. Mais «... Lire la critique de Crawl

Avatar brunodinah
6
brunodinah ·
Bande-annonce
7.1
Essai historique humaniste spielberguien = chef d'oeuvre. Coup de coeur ! "Noir c'est noi-oir,..."

« Indiana Jones et le temple maudit », neuvième long-métrage de Steven Spielberg, la suite du premier épisode (1981), est une réussite au box-office : le film rapporte 180 millions de dollars aux Etats-Unis et plus de 300 millions à l’international. Une manne financière colossale pour le metteur en scène alors en pleine gloire : en 1984, sa renommée dans le monde est entière. Il est... Lire la critique de La Couleur pourpre

Avatar brunodinah
8
brunodinah ·
Mentions J'aime de Bruno DINAH

Activité récente

Statuts d'humeurs

Coup de fouet en retour (1956) ‘Backlash’: 2e western du solide J Sturges et de facture classique. Un Universal théâtral, sobre et séduisant. Un film sympa avec R Widmark, John McIntire et Donna Reed. Pour les purs fans de western.
Lukas (2018) Julien Leclercq (L’assaut) brosse un polar anxiogène brut de décoffrage centré sur le torturé JCVD, investi corps et âme. Avec Svelva Alviti, une perle du genre pour une série B filmé à Brussels. 6/10
Astérix : Le Secret de la potion magique (2018) Par Toutatis, l'Astier n°2 est bien ce divertissement magix doté d'un humour irréductiblement gaulois populaire, d'une ambiance sonore Rombix parfaite et d'un Clavier à son aise en Astérix. 6/10.
La Guerre de l’ombre (2008) "Ennemis rapprochés" parle du conflit du point de vue hollywoodien. Ici, Kari Skogland nous immerge dans la Guerre IRA/anglais, au plus proche de la réalité (avec Sturgess et Kingsley). Remarquable !