Ce qui nous ne tue pas, nous rend plus fort !

Avis sur Conan le Barbare

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

CONAN LE BARBARE est le film qui a révélé Arnold Swarzenegger, où ce dernier devient une star grâce à ce film et lance véritablement sa carrière d'acteur. CONAN LE BARBARE est un chef d'oeuvre des années 80 et un des meilleurs films avec Arnold Swarzenegger. La grande force de ce film, c'est son personnage principal : Conan. Conan est sans doute un des meilleurs rôles de Swarzenegger avec le Terminator. Il arrive à rendre son personnage fascinant et iconique de par son interprétation magistrale où il parle plus à travers son regard qu'à travers les dialogues. Et les scènes avec Conan sont géniaux, surtout la splendide scène où il s’entraîne à l'épée sur la plage. Et le personnage est surtout culte de par sa force surhumaine, montré également par une scène amusante où il met Chaos un chameau. Le personnage est dans son ensemble fascinant et iconique, surtout au moment vers la fin où il brandit les deux armes. L'histoire de Conan est excellente, débutant sur une excellente scène d'introduction quand il est enfant (avec une superbe citation "ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort", avec son père qui lui a révélé "le secret de l'acier" et en apprenant qu'il peut faire confiance à une arme. Vient ensuite la superbe scène du massacre de sa famille ainsi que toutes ses années d'esclavages, qui a finit par faire le lui le barbare que l'on connait. Le reste du film est une excellente histoire de quête de vengeance, où il entame des relations avec d'excellents personnages, dont son amitié avec Subotai et sa romance prenante et touchante avec Valéria. Et le film regorge de superbes scènes comme celle évoquées précédemment ainsi que d'autres comme Conan qui chevauche seul pour retrouver Thulsa Doom, la scène où Conan est crucifié puis ramené à la vie par ses amis et un sorcier. En parlant de Thulsa Doom, c'est un méchant génial, superbement interprété par James Earl Jones. Dès ses premières secondes d'apparition, il est déjà iconique. Il arrive à être très imposant et menaçant. Et la scène de la confrontation finale face à Conan est magistrale, où il lui avoue que c'est lui son père car c'est lui qui à "créer" Conan quand il a massacré sa famille, mais Conan le tue pour suivre une autre voie. Les personnages de ce films sont géniaux, y compris le roi Osric. Et l'aspect fantaisie est aussi très réussis.
Les moments d'actions sont géniaux et brutaux, dont les combats de Conan durant son esclavage, le combat contre le gros serpent, l'attaque du souterrain durant un orgie, ainsi qu'un super climax dans les vestiges rocheuses où Conan invoque le Dieu Crom avant de se lancer au combat. La mise en scène de John Milius est magistrale et le film arrive à donner vie et émotion à son univers surtout plus par la mise en scène que par les dialogues. Les décors sont géniaux, que ce soit le souterrain du temple de Doom ainsi que le temple lui même. Et la musique est juste magistrale, avec beaucoup de superbes thèmes, dont le thème culte au tout début ainsi que d'autres superbes musique comme le moment de l'entrainement à l'épée sur la plage ainsi que le splendide thème des méchants que l'on entend durant la scène du massacre de la famille de Conan et l’infiltration au souterrain du temple.
Histoire géniale, casting iconique, mise en scène et musique grandiose, CONAN LE BARBARE est un chef d'oeuvre et figure parmi les meilleurs Swarzy avec Terminator 2 et Predator.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 62 fois
Aucun vote pour le moment

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 12 listes Conan le Barbare

Autres actions de Aurélien Boucher Conan le Barbare